Consommer du cannabis sans fumer

AuConsommer du cannabis sans fumer

Dans l’inconscient collectif, fumer reste le moyen le plus accessible pour consommer du cannabis. Pour autant, consommer du cannabis sans fumer est l’option la plus sĂ»re. Analyse des diffĂ©rents modes d’administration du cannabis et ses effets sur la santĂ©.
Fumer du Cannabis : un danger pour la santé

Aujourd’hui encore, fumer reste le moyen le plus rĂ©pandu en Europe de consommer du cannabis. MĂ©langĂ© au tabac, le cannabis devient une drogue rĂ©crĂ©ative aux effets psychotropes particuliĂšrement dĂ©montrĂ©s. En effet, la prĂ©sence de tabac est fortement prĂ©judiciable pour la santĂ©. Le tabac implique une diminution notable de l’espĂ©rance de vie, ainsi qu’une augmentation de risque de cancer du poumon.

Le tabac engendre Ă©galement une dĂ©pendance physiologique, due Ă  une forte prĂ©sence de nicotine. Selon le pneumologue Bertrand Dautzenberg, il est prĂ©fĂ©rable de le consommer seul. La prise sans tabac s’apparente Ă  une consommation plus responsable et un espoir de rĂ©duire progressivement son addiction.

Notons qu’il existe aujourd’hui de nouveaux modes d’administration afin de consommer du cannabis Ă  des fins thĂ©rapeutiques. À l’instar des cigarettes Ă©lectroniques, il est aujourd’hui possible de consommer du cannabis par vaporisation. En plus d’ĂȘtre sain et propre, ce mode d’administration Ă©vite les inhalations des fumĂ©es toxiques pour la santĂ©.

Consommer du cannabis sans fumer: le vaporisateur est salvateur

Le vaporisateur reste l’alternative la plus apprĂ©ciĂ©e pour pouvoir consommer le cannabis plus sainement. En effet, il va pouvoir ĂȘtre chauffĂ© Ă  une tempĂ©rature moindre que celle de la combustion. Par consĂ©quent la vaporisation ne dĂ©tĂ©riore pas ses composants actifs et permet d’en extraire plus de 90 %.

Il existe un grand nombre de vaporisateurs dans la mĂȘme lignĂ©e que les cigarettes Ă©lectroniques. Son concept vise Ă  chauffer l’herbe, la rĂ©sine ou l’huile sans combustion. Cela libĂšre les arĂŽmes et les principes actifs. Ainsi, un atomiseur permet ensuite de chauffer l’herbe Ă  190°C en moyenne.

Deux vaporisateurs existent, comme le vaporisateur Ă  conduction qui permet Ă  l’herbe de rentrer en contact avec la source de chaleur. Le vaporisateur Ă  convection participe Ă  faire passer de l’air chaud Ă  travers l’herbe. Si la vaporisation vous rebute, il existe toutefois d’autres façons simples de consommer du cannabis sans fumer, mais toujours par voie orale.

Cannabis : vers d’autres modes d’administration thĂ©rapeutiques

VĂ©ritable complĂ©ment alimentaire, l’huile sublinguale est un mĂ©lange de chanvre, d’huile d’olive, de tournesol ou d’huile de graines de chanvre. Elle bĂ©nĂ©ficie d’une forte concentration en CBD. Cette molĂ©cule soulage un grand nombre de pathologies chroniques. L’huile sublinguale a aussi l’avantage d’avoir une teneur quasi nulle en THC.

Aussi, de nombreuses Ă©tudes affirment que le THC est la molĂ©cule responsable des effets psychotropes du cannabis. GĂ©nĂ©ralement, le cannabis mĂ©dicinal s’administre pour rĂ©duire les douleurs chroniques ou freiner les crises d’épilepsie. Notons que le cannabis s’administre Ă©galement par voie rectale ou vaginale. Cette posologie est aussi particuliĂšrement conseillĂ©e pour ressentir rapidement les bienfaits du cannabis thĂ©rapeutique.

Conclusion

Loin d’ĂȘtre anodin, fumer du cannabis peut provoquer des ravages sur notre santĂ© sur le long terme. Heureusement, la vaporisation ou les huiles sont des alternatives intĂ©ressantes pour bĂ©nĂ©ficier des vertus du cannabis sans ses effets psychotropes.