Le CBD chez les sportifs

Le CBD chez les sportifs 1

Depuis le 1er janvier 2018, le CBD fait partie des substances autorisées dans les sports professionnels, y compris lors des compétitions.

À mesure que de plus en plus de recherches sont menées sur la plante de cannabis et que de plus en plus d’informations sont mises au jour, les bienfaits thérapeutiques du cannabidiol (CBD) sont de plus en plus reconnus. Les experts estiment aujourd’hui que dans son état naturel, le CBD est ni addictif, ni nocif. Depuis le 1er janvier 2018, le CBD fait même partie des substances autorisées dans les sports professionnels, y compris lors des compétitions. Cette mesure a été approuvée par l’Agence Mondiale Anti-dopage (AMA) et par la fédération internationale d’athlétisme. [1]
Attention ! Cette mesure concerne uniquement le CBD et non tous les cannabinoïdes.

Petit guide sur les bienfaits du CBD pour les sportifs :

Le CBD facilite la récupération après l’effort

Grâce à ses qualités adaptogènes, le CBD a rejoint la liste de plantes réduisant le stress et améliorant les performances. Une plante adaptogène est de nature stimulante, sans provoquer d’effets secondaires. Et c’est exactement ce que fait le CBD ! En activant le système cannabinoïdes, le CBD aide à promouvoir l’équilibre interne (homéostasie) du corps. Chez les athlètes, cela est synonyme d’une récupération plus rapide après l’entraînement ; y compris la régulation de la température corporelle et des niveaux de cortisol, ainsi que la correction des déséquilibres pouvant résulter de la décomposition des protéines musculaire et de l’épuisement du sucre stocké sous forme de glycogène.
C’est tout un processus de renouvellement intéressant que le CBD est capable d’activer. On appelle cela « la phase de résistance aux facteurs de stress ».

Dans ce qui suit, nous allons parler des principales implications du CBD pour les gens actifs :

Le CBD réduit l’inflammation

Le CBD chez les sportifs 2

Chez les sportifs, après un entraînement intense ou prolongé, de petites micro-déchirures se produisent dans les muscles. Le corps répare ces dommages une fois l’entrainement terminé. Considérez ces micro-déchirures comme de petites blessures qui provoquent une réponse inflammatoire.
Une revue de 2020 publiée dans Sports Medicine a analysé des études précliniques réalisées sur des animaux et des essais cliniques sur le CBD chez les sportifs. L’une des principales conclusions de l’examen était que le CBD exerce des effets anti-inflammatoires en soulageant la douleur causée par les lésions tissulaires. [2]
Selon la même étude, le CBD serait également capable de diminuer les douleurs neuropathiques causées par les lésions nerveuses ou les irritations. En effet, il s’avère que chez les sportifs, de longs entrainements peuvent causer des inflammations et des irritations au niveau des nerfs périphériques. Ce sont des nerfs qui relient les organes du corps -dont les muscles- au système nerveux central. C’est à travers ces nerfs que l’information nerveuse circule, donnant par exemple l’information aux muscles de se contracter.
Selon un témoignage du Dr Michael Verbora, expert en cannabinoïdes et membre du consortium Canadien pour la recherche sur les cannabinoïdes : « Le CBD est connu pour être un anti-inflammatoire et c’est probablement un des médicaments les plus sûrs pour produire un tel effet ». Des recherches supplémentaires seraient toutefois, selon Dr Verbora, nécessaires afin de connaitre quelle dose pourrait atténuer quelle symptôme.

Le CBD pourrait remplacer les AINS et les opioïdes

Le CBD chez les sportifs 3

De nombreux athlètes comptent sur des solutions de gestion de la douleur en vente libre, qui peuvent malheureusement entraîner plusieurs effets secondaires. Les options standard comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) tel l’ibuprofène, peuvent poser un risque pour la santé lorsqu’elles sont utilisées à long terme. D’autres solutions comme les opioïdes, peuvent entraîner une dépendance. Contrairement à ces deux options, il a été apporté que l’huile de CBD possède les mêmes effets antidouleurs et anti-inflammatoires que les AINS et les opioïdes, mais qu’en prime, elle ne provoque ni effets addictifs ni effets indésirables pour la santé. [3] L’OMS est même allée jusqu’à publier une étude complète qui affirme que « le CBD ne présente aucun effet indiquant un potentiel d’abus ou de dépendance ». [4]
Le CBD n’est pas seulement un agent de substitution aux médicaments conventionnels, mais aussi un agent réparateur. En effet, on pense que le CBD modifie la façon dont les cellules cérébrales endommagées des personnes dépendantes aux opioïdes communiquent entre elles. Plusieurs spécialistes s’accordent en outre pour dire qu’il est possible d’aider les patients à réduire leur consommation d’opioïdes en les remplaçant par du CBD. Le but est de les encourager à aller à leur propre rythme, en allongeant le temps entre les doses d’opioïdes et en ajoutant lentement du CBD jusqu’à suppression totale des opioïdes.

Moins de stress pour les athlètes

Le CBD chez les sportifs 4

Bien que vous puissiez être physiquement préparés pour un événement auquel vous participez, l’anxiété le jour de la compétition peut prendre le dessus, créant un état de stress qui peut nuire à vos performances. Le stress dans ce contexte est défini comme un état de tension mentale ou émotionnelle résultant de situations exigeantes. Parce que le CBD aide à maintenir l’homéostasie du corps, il lutte efficacement contre ce genre de stress.
Un autre type de stress moins connu et auquel les athlètes sont confrontés est le stress oxydatif. Le stress oxydatif provient de la génération de radicaux libres. Une définition intéressante des radicaux libres est trouvée dans un article paru dans PubMed (base de sonnées bibliographique scientifique). Celle-ci indique que ce sont des molécules qui ont un ou plusieurs électrons non appariés dans une coquille électronique externe. Les principales caractéristiques de ces molécules sont une durée de vie très courte et une réactivité extrêmement élevée. Les effets néfastes des radicaux libres sont induits par la nécessité pour établir la stabilité électronique et donc ils réagissent avec la prochaine molécule stable, prenant son électron et créant de nouveaux radicaux libres. [5] Les conséquences pour la santé des sportifs sont énormes ; ils comprennent essentiellement l’apparition de dommages structurels au niveau des cellules musculaires : fatigue précoce, crampes et troubles digestifs s’en suivent et sont à l’origine de contre-performances délétères pour le sportif !
Les athlètes essaient de limiter le stress oxydatif en utilisant des antioxydants. Cependant, une façon saine de prévenir ce stress est d’éviter l’accumulation de radicaux libres en premier lieu. Le CBD peut aider à augmenter les niveaux de glutathion (roi des antioxydants), ce qui réduit considérablement le stress oxydatif. Moins d’oxydation entraîne une réduction des douleurs musculaires et par conséquent, une meilleure immunité.

Le CBD améliore le sommeil

Le CBD chez les sportifs 5

Une étude datant de 2018 et publiée sur Cannabis and Cannabinoïd Research a conclu que les consommateurs utilisent le CBD comme thérapie spécifique pour de multiples conditions médicales, y compris les troubles du sommeil. [6]
Une autre étude plus récente, datant de 2019 et portant sur 72 sujets, (47 souffrant d’anxiété et 25 souffrant de troubles du sommeil) a tenté de déterminer à quel point le CBD serait efficace contre les problèmes de sommeil. Les sujets ont chacun reçu 25 mg/j de CBD sous forme de capsule. Au cours du premier mois, 79,2% des patients ont signalé des niveaux d’anxiété plus faibles et 66,7% ont déclaré un meilleur sommeil. [7]
Etant donné que les routines poussées des athlètes ne sont pas toujours favorables pour un sommeil réparateur. Cet avantage particulier se révèle extrêmement prometteur pour les sportifs, pour qui, plus de sommeil veut dire plus de temps aux muscles pour récupérer. Rappelons que le CBD réduit les niveaux de cortisol (hormone du stress), qui autrement interférerait avec les cycles de sommeil normaux.

Le CBD soulage les gênes intestinales

Le CBD chez les sportifs 6

Du syndrome du côlon irritable à la maladie de Crohn en passant par les colites, la diarrhée et la constipation, les maladies gastro-intestinales peuvent être graves et avoir un impact considérable sur la santé et le rendement des sportifs. Après tout, c’est Hippocrate qui a dit : «Toute maladie commence dans l’intestin».
La santé intestinale étant si importante, il est primordial de la protéger. Pour cela, de nombreux aliments semblent y contribuer, essentiellement les probiotiques. Les cannabinoïdes tels que le CBD peuvent également jouer un rôle clé dans le soutien de la santé intestinale. Un article publié dans la revue Cannabis and Cannabinoid Research affirme que le cannabis est utilisé depuis des siècles pour traiter une variété de troubles associés au tractus gastro-intestinal. Motilité intestinale, apport en graisses à médiation intestinale-cerveau, signalisation de la faim, inflammation, perméabilité intestinale et interactions dynamiques avec le microbiote intestinal sont les principales implications auxquelles le CBD participe au niveau intestinal. [8]

Du CBD sous quelle forme pour les sportifs ?

Il n y a pas de consensus scientifique bien établi concernant le meilleur mode d’administration de CBD pour les sportifs. Chacun choisit la méthode convenable selon son état de santé et ses besoins spécifiques. Toutefois, l’ingestion de CBD par voie orale ou sublinguale peut parfois donner de meilleurs avantages à votre corps. Mais l’utilisation de crèmes et de sprays topiques peut également aider à soulager les douleurs et l’inflammation des muscles et des articulations.
Le choix d’une dose – en particulier lors de l’utilisation d’un CBD topique – peut être un défi. Votre meilleur pari est de suivre les instructions sur une étiquette et d’augmenter la dose jusqu’à ce que vous commenciez à ressentir une différence.
Vous trouverez plus d’informations sur les différents types d’utilisation de l’huile de CBD ici.

Pour conclure :

L’émergence du cannabidiol pourrait marquer un tournant majeur dans la façon dont les athlètes se remettent du stress et gèrent les douleurs occasionnelles ou chroniques qui peuvent suivre un entraînement. Toutefois, il est conseillé lorsque vous vous tournez vers le CBD en tant qu’athlète, de toujours choisir des produits et des entreprises fiables avec des déclarations d’étiquetage précises et des résultats de tests de laboratoire tiers.

Références :
[1]
– https://www.wada-ama.org/sites/default/files/wada_2020_english_prohibited_list_0.pdf
[2]
– Danielle McCartney, Melissa J. Benson, Ben Desbrow, Christopher Irwin, Anastasia Suraev & Iain S. McGregor. Cannabidiol and Sports Performance: a Narrative Review of Relevant Evidence and Recommendations for Future Research. Sports Medicine – Open volume 6, Article number: 27 (2020)
[3] – Cannabis as a Substitute for Opioid-Based Pain Medication: Patient Self-Report
[4] – https://www.who.int/medicines/access/controlled-substances/5.2_CBD.pdf
[5]
– Almira Hadžović-Džuvo, Amina Valjevac, Orhan Lepara, Samra Pjanić, Adnan Hadžimuratović , Amel Mekić. Oxidative stress status in elite athletes engaged in different sport disciplines. Bosn J Basic Med Sci . 2014 May;14(2):56-62.
[6] – https://www.liebertpub.com/doi/pdf/10.1089/can.2018.0006
[7] – Scott Shannon, MD, Nicole Lewis, ND, Heather Lee, PA-C and Shannon Hughes, PhD. Cannabidiol in Anxiety and Sleep: A Large Case Series. Perm J. 2019; 23: 18-041. Publié en ligne le 2019 Janvier 7. doi: 10.7812/TPP/18-041
[8]
– Nicholas V. DiPatrizio, Endocannabinoids in the Gut. Cannabis Cannabinoid Res. 2016; 1(1): 67–77. Publié en ligne en 2016 Feb 1. doi: 10.1089/can.2016.0001