Chaï au Chanvre-CBD, à la Badiane & à la Maca

Chaï au Chanvre-CBD, à la Badiane & à la Maca 1

Préparation du chaï au chanvre-CBD

Chai (en hindi : चाय, /t͡ʃɑːj/) est le terme hindi employé dans le sous-continent indien pour désigner le thé.
Il s’agit le plus souvent de thé noir très sucré mélangé avec du masala (un mélange d’épices) dans du lait bouillant dans une casserole. On parle d’ailleurs de masala chai (मसाला चाय).

Etymologie :
Dans de nombreuses langues d’Europe et d’Asie, « chai » ou « cha » est le mot signifiant « thé ». Ce mot trouve son origine dans le persan : چای (chay), lui-même venant du mandarin 茶, chá.

Il s’agit d’une appellation tautologique puisque le mot hindi « chai » signifie lui-même déjà « thé ».

Wikipedia, https://fr.wikipedia.org/wiki/Chai_(th%C3%A9)

Préparation du Chaï au hanvre-CBD, à la Badiane & à la Maca

Chaï au Chanvre-CBD, à la Badiane & à la Maca 2

Ingrédients
– Entre 1 et 2 grammes de fleurs de Chanvre-CBD séchées, ou de résine de CBD
– 25 cl de lait entier, ou de lait végétal (Amande, Avoine, Cajou, Chanvre, Coco, Noisette, Riz, Soja, etc.)
– 1 c. à café de beurre doux, de beurre de Cacao, ou d’huile de Coco
– 1 étoile de Badiane séchée
– 1 c. à café rase de Maca en poudre
– si désiré, un peu de sucre de canne (complet ou roux), ou de miel.

Préparation
Temps de cuisson : 40 à 120 min

1) Effriter/hacher très menu les fleurs de Chanvre-CBD, ou la résine de CBD.
2) Faire chauffer au bain-marie le lait entier, ou le lait végétal.
3) Y ajouter le beurre doux, le beurre de Cacao, ou l’huile de Coco + la Badiane + les fleurs de Chanvre-CBD, ou la résine de CBD.
4) Laisser mijoter entre 40 et 120 min, en remuant régulièrement, et en veillant à ce que le lait ne bout pas (pour éviter qu’il ne déborde).
Cette longue étape de chauffage est doublement essentielle :
– elle permet l’extraction la plus complète possible des cannabinoïdes du Chanvre qui, étant liposolubles, se lient aux matières grasses du lait entier, ou du lait végétal, et du corps gras ;
– elle assure, par la chaleur qu’elle amène, le processus de décarboxylation des cannabinoïdes du Chanvre, c’est-à-dire leur conversion de leur forme acide (THCA, CBDA, etc.), biologiquement inactive, en leur forme désacidifiée (THC(*), CBD, etc.), biologiquement active.
Faire preuve de patience se révèle donc ici particulièrement utile, puisque ce n’est qu’ainsi que nous pouvons profiter pleinement des bienfaits de ce breuvage au Chanvre-CBD !

5) Retirer du feu.
6) Laisser refroidir avec un couvercle (pour éviter que les molécules aromatiques du Chanvre et de la Badiane, qui sont volatiles, ne s’échappent).
7) Verser le liquide à travers un filtre pour séparer les plantes de la solution lactée. Bien presser ce qu’il reste dans le filtre, afin de recueillir toutes les matières grasses renfermant les phytocannabinoïdes.
8) Y ajouter la Maca en poudre. Puis, homogénéiser.
9) Si désiré, y ajouter un peu de sucre de canne, ou de miel.
10) Déguster ! Si on préfère boire chaud, on peut bien sûr réchauffer la boisson obtenue à feu très doux (et surtout pas au four à micro-ondes, au risque d’en détruire les principes actifs, nutriments et molécules aromatiques…).

(*) Conformément à la règlementation de l’Union européenne, toutes nos fleurs de Chanvre-CBD et résines de CBD présentent une teneur en THC (l’un des phytocannabinoïdes majeurs, à l’action psychotrope enivrante) < 0,2 %.

N.B. : peut se conserver dans un contenant fermé quelques jours au réfrigérateur.
Une fois le chaï prêt, vous pouvez récupérer l’étoile de Badiane et lui donner une seconde vie en décorant un plat avec !

Vertus médicinales des plantes composant le chaï au Chanvre-CBD, à la Badiane & à la Maca

Le Chanvre-CBD
Que ce soit sous forme de fleurs de Chanvre-CBD séchées ou de résine de CBD, la belle teneur en CannaBiDiol (l’un des phytocannabinoïdes majeurs, à l’action psychotrope non-enivrante, à l’inverse du TétraHydroCannabinol) de ces produits naturels leur confère de multiples atouts santé, à savoir : antioxydant, neuroprotecteur, anxiolytique, antistress, antidépressif, antipsychotique, antiépileptique, anti-insomnie, anti-inflammatoire, analgésique, relaxant musculaire, antispasmodique, digestif, oxygénateur cellulaire, immuno-modulateur et antibactérien.
Il est à noter que le cannabidiol, pour exercer ses effets bénéfiques d’une façon optimale, entre en synergie avec tous les nombreux autres principes actifs du Chanvre, à savoir, notamment, la centaine d’autres cannabinoïdes, ainsi que des molécules aromatiques, qui portent le nom de terpènes, des flavonoïdes et de la chlorophylle (à l’origine de la pigmentation verte du Chanvre). Cet effet synergique est aussi dénommé effet d’entourage.
C’est donc, en réalité, au totum(*) de la fleur de Chanvre qu’il faudrait attribuer l’ensemble de ces bienfaits, et non au seul cannabidiol. Et ce, quand bien même la proportion de tétrahydrocannabinol dans la fleur de Chanvre est minime (du fait de la restriction règlementaire en vigueur dans l’Union européenne). Bref, une véritable panacée que cette plante ancestralement et magistralement médicinale, que nous ne faisons finalement que redécouvrir… Et ce, pour notre plus grand bien !
(*) Le totum peut être défini comme l’ensemble des principes actifs que renferme une plante médicinale. Cet ensemble est plus efficace et donne plus de résultats qu’un de ces éléments pris isolément.

La Badiane
Aussi appelée Anis étoilé, ce magnifique fruit issu d’une plante cultivée sous les tropiques du Sud-Est asiatique (= le Badianier de Chine), est un allié de choix de celles et ceux qui souffrent d’une digestion lente ou difficile, se sentent ballonné(e)s ou présentent des spasmes au niveau de l’abdomen après le repas. De plus, ses aspects antibactérien et antifongique le rendent extrêmement efficace contre les fermentations intestinales, toujours inconfortables et ayant le plus souvent lieu lorsqu’on a pris un repas un peu trop copieux ou que sa digestion est un peu paresseuse.
Un peu plus haut, au niveau de l’arbre respiratoire – que la Badiane réchauffe, tout en aidant à y faire circuler les fluides organiques -, elle accompagne avec brio la toux grasse, permettant ainsi d’évacuer plus aisément l’ensemble des déchets qui encrassent la sphère pulmonaire.
Un peu plus bas, au niveau du bas-ventre, chez la femme, l’Anis étoilé compte parmi les médicinales à privilégier en cas de règles douloureuses. Aussi, chez la femme sujette à une sensation de refroidissement à ce même niveau lors des règles, le côté réchauffant de ce végétal saura lui apporter un bienfait supplémentaire.

Et, cerise sur le gâteau, la Badiane fait tout ceci en agrémentant la boisson qu’elle compose d’une saveur anisée, agréablement enveloppante !

La Maca
Ce tubercule – à l’arôme de Noisette et au goût doux et délicatement caramélisé, qui nous vient tout droit des hauts plateaux de la cordillère des Andes -, est également dénommé Ginseng péruvien. Cet autre nom vernaculaire nous donne un indice quant à l’une de ses principales vertus médicinales : nous avons ici affaire à une plante adaptogène… Autrement dit, la Maca nous aide à nous adapter aux stress du mode de vie moderne, sans nous épuiser pour autant !
Sa richesse en fer bio-assimilable couplée à son action antifatigue physique la place dans la catégorie des plantes anti-anémiques.
Ces deux précédents bienfaits – combinés à ses pouvoirs antioxydant, stabilisateur de la glycémie, stimulant énergétique et anabolisant -, font de la Maca la plante du sportif par excellence.
Son effet tonifiant produit une influence positive sur l’humeur et les facultés intellectuelles.
Sa forte teneur en une pléthore de nutriments essentiels contribue à prévenir les carences nutritionnelles et à doper l’immunité.
En rétablissant l’équilibre hormonal de l’organisme, c’est une plante qui mérite d’être citée comme solution contre l’acné.
Chez l’homme comme chez la femme, la Maca est aphrodisiaque et lutte contre l’infertilité.
C’est une alliée de la femme : réduction des symptômes menstruels, compensation de la perte en fer lors des règles, soulagement des troubles de la ménopause.
Ainsi que de la gent masculine : diminution de l’hypertrophie bénigne de la prostate.
Source de calcium bio-assimilable, la Maca limite le risque de fracture osseuse et rend les articulations plus solides.
Enfin, de par sa teneur en potassium bio-assimilable, le Ginseng péruvien abaisse le risque d’hypertension artérielle.
Pas mal du tout, pour une petite « pomme de terre » de haute altitude et de la même famille que les Choux !