Huile végétale de noyaux d’Abricot

12,00  TTC

Huile Végétale de noyaux d’Abricot, par voie interne et/ou en usage externe, est celle de l’effet bonne mine par excellence : lorsqu’on a besoin de raviver l’éclat du teint de sa peau ou de préparer cette dernière au soleil, elle fait merveille ! Elle est aussi d’une aide précieuse aux peaux matures, dévitalisées, fatiguées, déshydratées, sèches, voire dénutries. Ralentissant la chute de cheveux, elle fait également grand bien aux cheveux secs. Incorporer régulièrement de l’huile d’Abricot dans sa nourriture est également un excellent réflexe à adopter, étant favorable au maintien d’une cholestérolémie, d’une triglycéridémie et d’une glycémie saines... (lire la suite).

Nom Latin : Prunus armeniaca
Famille botanique : Rosaceae
Autres noms vernaculaires :
Géographie d’origine :
Partie de la plante & Forme : Noyaux pour extraction d’huile
Modes d’emploi : Usage externe, Voie orale
Principales sphères d’action :
Culture & récolte : Culture biologique, récolte manuelle
Conditionnement : Flacon en verre de 100 ml avec bouchon pression
Lot / Origine plantes / Production : LOT0013595 (18/11/23) / XXXXX / Turquie

Ce produit n’est ni un médicament, ni un complément alimentaire et ne peut être destiné à de l’automédication. Herborisia propose des produits naturels aromatiques et décoratifs en guise de témoignage des usages traditionnels d’herboristeries ancestrales de tribus et de civilisations anciennes. Consultez ici le contrat qui vous engage lors de l’achat d’un produit naturel chez Herborisia.

En stock

Achetez maintenant et gagnez 6 SweetPoints!

Description

Huile Végétale de noyaux d’Abricot bio (100 ml), extra pure et pressée à froid,  pour usage alimentaire, topique ou cosmétique…

Un peu d’histoire…

Provenant de Chine, l’Abricotier, Prunus armeniaca de son nom latin, croissait à l’état sauvage il y a cinq millénaires. C’est à Alexandre le Grand – un roi de Macédoine de l’Antiquité -, qu’on doit son introduction en Occident, ce qu’il fit alors qu’il empruntait la fameuse Route de la Soie. Puis, les tribus arabes diffusèrent l’arbre fruitier sur le pourtour méditerranéen, en particulier dans la zone méridionale de la péninsule ibérique. Région où règne un climat propice au développement de l’Abricotier, qui put donc s’y établir d’une manière durable.

Bien que le fruit de l’Abricotier ait de nos jours de nombreux adeptes, il eut un peu de mal à se faire une place dans notre pays… Après avoir été importé d’Italie, l’Abricotier investit le jardin potager-fruitier du château de Versailles sous l’impulsion de Jean-Baptiste de La Quintinie, alors directeur des jardins royaux. Il faudra encore attendre 3 siècles (tout de même !) pour que l’Abricotier commence à être cultivé à grande échelle. Dans son ouvrage publié en 1782 (“Traité des arbres fruitiers”), Henri Louis Duhamel du Monceau – scientifique, botaniste et agronome -, identifie déjà 13 variétés d’Abricotier.

L’huile végétale d’Abricot est obtenue par pression à froid de l’amandon que renferme le noyau d’Abricot.

Intérêt nutritionnel

Dû à sa richesse en deux acides gras, l’huile végétale d’Abricot est à inviter le plus souvent possible au menu. Et ce, sans la faire chauffer, afin d’éviter qu’elle ne s’oxyde.

*L’acide oléique, un acide gras non-essentiel de la catégorie des oméga-9, est réputé pour favoriser une cholestérolémie et une triglycéridémie équilibrées, et optimiser la réponse des cellules musculaires, adipeuses et hépatiques à l’action de l’insuline.

*L’acide linoléique, un acide gras essentiel de la classe des oméga-6, occupe une place centrale dans le processus de renouvellement du tissu épidermique, en plus d’améliorer le métabolisme lipidique et de se positionner comme un précurseur dans des voies de biosynthèse aboutissant à la production d’hormones.

L’huile d’Abricot compte aussi parmi les meilleures sources naturelles de pro-vitamine A (ou bêta-carotène), l’un des précurseurs de la vitamine A, laquelle est impliquée dans le mécanisme de la vision, la croissance osseuse, le renouvellement tissulaire (peau et muqueuse intestinale) et la régulation immunitaire. Au-delà des bienfaits de la vitamine A, la pro-vitamine A se pare d’une activité antioxydante.

Vertus médicinales

L’huile d’Abricot étant riche de vertus médicinales, que ce soit par voie interne ou en usage externe, elle fait partie des remèdes phytothérapeutiques à intégrer régulièrement à son hygiène de vie.

Voyons donc maintenant dans quels cas il s’avère particulièrement intéressant de recourir à l’huile d’Abricot par l’une et/ou l’autre de ces deux voies d’administration.

Au niveau de la peau

Parfaitement adaptée aux peaux au teint terne, brouillé et en manque de fraîcheur, de par sa richesse en bêta-carotène, l’huile d’Abricot leur permet de redevenir éclatantes, de les illuminer… idéale, donc, pour un effet bonne mine ! Mais aussi de préparer la peau à une exposition aux rayons du soleil, du fait d’un petit effet photoprotecteur, favorisant ainsi l’apparition d’un hâle naturel. Il va de soi que l’huile d’Abricot ne remplace pas pour autant la crème solaire. Ses propriétés réparatrice et vivifiante cutanées la rendent utile pour ralentir les effets du temps qui passe sur la peau et, donc, l’apparition des rides. Dû à son effet assouplissant cutané, elle redonne de l’élasticité aux épidermes les plus secs. Tout en les nourrissant, puisqu’il s’agit d’une huile particulièrement nutritive. De par sa qualité adoucissante, elle aide les peaux en manque de nutrition, voire flétries ou fripées, à gagner en douceur, à retrouver leur aspect soyeux. Facilitant le renouvellement du film protecteur qui recouvre toute la surface de la peau et qu’on nomme film hydrolipidique, elle préserve le tissu cutané de la déshydratation. Ayant une action tonifiante sur l’épiderme, l’huile d’Abricot est une grande alliée des peaux dévitalisées ou fatiguées. Que ce soit en ingestion ou en application locale, on peut tirer profit de tous les bienfaits de l’huile d’Abricot sur sa peau.

Au niveau de la chevelure

En application locale, l’huile d’Abricot permet de bien nourrir les cheveux secs et de freiner la chute de cheveux.

 

Recommandations d'usage

En usage topique – APPLICATION Huile végétale de noyaux d'Abricot 2

Sur peau propre et légèrement humidifiée (après la douche ou le bain), appliquer le volume d’huile végétale correspondant à la surface de la zone cutanée à masser, en effectuant un mouvement circulaire doux jusqu’à pénétration complète du produit à travers l’épiderme.

Peut être aussi appliquée sur la chevelure, sur les longueurs et les pointes.

Selon l’effet recherché, association possible avec une ou des huile(s) essentielle(s). C’est même l’huile végétale qui a le meilleur gradient de pénétration cutanée.

En voie orale – INGESTION Huile végétale de noyaux d'Abricot 3

Cette huile végétale étant de qualité alimentaire (et issue de l’agriculture biologique), un usage culinaire est tout à fait possible.

Pour un usage médicinal, en prendre 1 cuillère à café, de 1 à 3 fois par jour, au cours du repas, en cures renouvelables de 5 jours sur 7 ou de 3 semaines sur 4.

Contre-indications

Conservation

Cette huile végétale étant sensible à l’oxydation, elle doit être conservée en un lieu frais (à moins de 20 °C) et à l’abri de l’air et de la lumière, et être consommée dans les 45 jours après ouverture.

Traçabilité

Lot en cours : #0013595