Huile de CBD : ses différents processus d’extraction

Huile de CBD : ses différents processus d’extraction 1

Parmi les produits dérivés du cannabis, l’huile de cannabis est de plus en plus sollicitée pour ses vertus thérapeutiques. Célèbre pour sa richesse en cannabidiol, l’huile de cbd reste un incontournable pour aider dans un grand nombre de maladies chroniques. Analyse des bienfaits potentiels de ce complément alimentaire et ses nombreuses applications sur la santé.

CBD : un cannabinoïde aux vertus thérapeutiques

L’huile de CBD est une substance extraite lors de la séparation entre les résines et les fleurs de cannabis. Son intérêt médicinal repose sur sa forte teneur en cannabidiol. Ce composé actif du cannabis apparaît sous le nom de cannabinoïde.

Contrairement au THC, le cannabidiol a aussi l’avantage de ne présenter aucun effet psychotrope. Par conséquent, il permet de profiter des bienfaits thérapeutiques du chanvre sans altérations de l’intégrité physique ou de l’humeur. Le cannabidiol présente une action sur un neurotransmetteur appelé l’anandamide.

Selon certains spécialistes, le CBD est aussi efficace qu’un remède allopathique, sans les effets néfastes sur la concentration. Une consommation de CBD a l’avantage d’augmenter la sensation de bien-être. Elle est aussi intéressante pour accroître la relaxation et favoriser le sommeil. Son effet psychoactif quasi nul explique qu’elle soit aujourd’hui autorisée sous condition à des fins thérapeutiques en France.

Huile de CBD : ses différents processus d’extraction

L’huile de CBD est issue des cultures de chanvre à faible concentration en THC. Plus la plante est riche en cannabidiol, plus l’huile obtenue présente un intérêt thérapeutique. Des variétés de chanvre comme l’Indica ou la Sativa sont naturellement chargées en cannabidiol. D’autres huiles seront créées de manière synthétique afin de présenter une forte teneur en CBD.

L’extraction de l’huile s’obtient par trois procédés distincts. L’extraction par solvant chimique liquide est la moins onéreuse. Elle est généralement privilégiée pour la fabrication des cartouches liquides ou des teintures au CBD. Son principal inconvénient est de produire une huile contenant un taux élevé de résidus de solvants nocifs.

L’extraction par CO² est plus complexe, mais permet d’obtenir une huile beaucoup plus saine. Ce procédé est efficace pour écarter certains cannabinoïdes et augmenter la concentration en cannabidiol.

Enfin, l’extraction d’huile de CBD à partir d’huile végétale est actuellement la technique la plus naturelle et la plus saine pour la santé. On utilise généralement les huiles de sésame ou d’olive pour extraire les cannabinoïdes.

Huile de cannabidiol : quelles applications pour la santé ?

L’huile de CBD s’administre de différentes façons, par flacon équipé d’un compte goutte, par capsule ou liquide pour vapoteuse. Généralement, l’huile de CBD s’utilise pour ses vertus potentiellement analgésiques et tranquillisantes. Parmi ses multiples bénéfices potentiels, elle permettrait de soulager la douleur ou de freiner les crises d’épilepsie.

Le cannabidiol permettrait également de stimuler l’appétit ou de prendre en charge des problèmes d’insomnies. Elle s’administre pour soulager des douleurs chroniques liées à une sclérose en plaques, une fibromyalgie ou des migraines. Les composants actifs du cannabis aident pour les problèmes cardiaques, la peau et la prise en charge certains cancers.

Conclusion

Même si le ministère de la Santé reste prudent, l’impact positif du CBD est de plus en plus admis. Actuellement, seule la forme liquide de CBD pour les vapoteuses est légale, en graine et fibre du chanvre. Le CBD répond actuellement à l’appellation de complément alimentaire et n’est pas considéré comme un médicament.