Les types d’utilisation d’une huile CBD

Les types d'utilisation d'une huile CBD 1

Il existe trois principales voies d’administration de l’huile CBD : orale, sublinguale et topique.

L’huile au cannabidiol (CBD) est une formulation composĂ©e d’extraits de cannabis et d’huiles de type alimentaire ou pharmaceutique. Les extraits de cannabis sont obtenus par l’extraction (il y a diffĂ©rentes technologies d’extraction, au solvant, au CO2 supercritique, etc.) des fleurs et/ou des feuilles et/ou de la plante entiĂšre. Ce n’est donc pas une huile native, mais composĂ©e afin qu’elle soit consommĂ©e plus facilement. L’huile CBD est frĂ©quemment recherchĂ©e par ceux qui cherchent Ă  profiter des bienfaits de la plante sans avoir les effets psycho-actifs de son cousin, le THC, l’un des autres ingrĂ©dients actifs principaux du cannabis.
Le corps absorbe le CBD de diffĂ©rentes maniĂšres, et la mĂ©thode de consommation que vous choisissez dĂ©termine son efficacitĂ©. Comprendre la relation entre la voie d’administration du CBD et son absorption dans le corps est donc crucial pour choisir la mĂ©thode d’administration la plus adaptĂ©e Ă  votre besoin.

Un peu de terminologie scientifique

Une bonne santĂ© est assurĂ©e au travers de l’homĂ©ostasie de notre systĂšme physiologique, directement grĂące Ă  un systĂšme particulier nommĂ© « systĂšme endocannabinoĂŻde ». Pour que le CBD devienne actif dans l’organisme, aprĂšs son entrĂ©e, il doit atteindre les rĂ©cepteurs cannabinoĂŻdes qui composent notre systĂšme endocannabinoĂŻde [1]. Ce processus est dĂ©terminĂ© scientifiquement sous le nom d’absorption.
La quantitĂ© totale de CBD absorbĂ©e par l’organisme, elle, est appelĂ©e biodisponibilitĂ©. Outre la concentration et la quantitĂ© de substance absorbĂ©e, la biodisponibilitĂ© dĂ©termine la quantitĂ© de substance qui sera disponible dans votre systĂšme pour fournir les rĂ©sultats attendus. Par exemple, une biodisponibilitĂ© de 15% signifie que 15% du CBD consommĂ© est devenu actif dans le corps, tandis que les 85% restants ont Ă©tĂ© Ă©liminĂ©s sous forme de dĂ©chets, inutilisĂ©s par le corps.
Le chemin parcouru par le CBD lorsqu’il pĂ©nĂštre dans votre corps, les processus auxquels il participe et les changements qu’il subit constituent ce que l’on appelle pharmacocinĂ©tique. La pharmacocinĂ©tique du CBD diffĂšre lĂ©gĂšrement d’une personne Ă  l’autre. Cela varie en particulier en fonction de la voie d’administration – selon que l’huile CBD soit ingĂ©rĂ©e, dĂ©posĂ©e sous la langue ou appliquĂ©e localement. [2]

Quelles sont les diffĂ©rents modes d’administration de l’huile CBD ?

La maniĂšre dont l’huile CBD est consommĂ©e ou appliquĂ©e sur le corps est dĂ©finie comme la voie d’administration. Elle est extrĂȘmement importante pour dĂ©terminer l’absorption et la distribution de la substance afin d’obtenir les effets souhaitĂ©s.
Il existe trois principales voies d’administration de l’huile CBD : Les voies orale, sublinguale et topique. Si nous omettons de parler du vapotage – une des mĂ©thodes de consommation dont vous avez certainement entendu parler -, c’est parce qu’il est fortement dĂ©conseillĂ© de fumer l’huile CBD. La combustion d’une huile CBD, surtout lorsqu’elle est diluĂ©e dans du polyĂ©thylĂšne ou du propylĂšne glycol (PEG), gĂ©nĂšre en effet des composĂ©s cancĂ©rigĂšnes.

« C’est trĂšs dangereux, car si on fait chauffer de l’huile et qu’on l’inhale, on peut faire une sorte de rĂ©action inflammatoire pulmonaire, qui peut provoquer la mort » .

dĂ©clare le docteur Martin Juneau, cardiologue Ă  l’Institut de cardiologie de MontrĂ©al, dans un article publiĂ© par Radio-Canada il y a quelques mois seulement.

Par ailleurs, les bronches peuvent s’obstruer par les gouttelettes lipidiques si vous inhalez de grandes quantitĂ©s d’huile CBD.

Concentrons-nous sur les méthodes les plus sûres :

Les types d'utilisation d'une huile CBD 2

Voie d’administration buccale
Vous pouvez consommer l’huile CBD par voie orale, en la mĂ©langeant Ă  un liquide ou Ă  un aliment, ce qui permet d’attĂ©nuer l’intensitĂ© du goĂ»t.
Lorsque vous prenez de l’huile CBD par voie orale, votre systĂšme digestif traite d’abord le composĂ©. Il pĂ©nĂštre dans l’estomac et finit par se retrouver dans le foie. Le foie dĂ©compose certaines des molĂ©cules de CBD et transmet le reste Ă  la circulation sanguine. Cette forme d’administration correspond exactement Ă  la maniĂšre dont les vitamines et autres supplĂ©ments quotidiens sont le plus souvent pris.
L’ingestion, bien que considĂ©rĂ©e par la plupart comme la mĂ©thode d’administration la plus simple, n’est pas la plus efficace pour absorber des niveaux Ă©levĂ©s de CBD. Ce processus n’est pas rapide – il prend jusqu’Ă  2 heures pour certaines personnes -, et pendant ce processus, une partie du CBD se perd dans le foie et le tube digestif (c’est ce qu’on appelle mĂ©tabolisme de premier passage). [3]
En consĂ©quence, vous devrez attendre plus longtemps pour que le CBD apporte un effet. Ce dernier peut en outre ne pas ĂȘtre aussi efficace (car tant de choses ont Ă©tĂ© perdues durant le processus d’ingestion).

Les types d'utilisation d'une huile CBD 3

Voie d’administration sublinguale
La muqueuse buccale est bien vascularisĂ©e et relativement permĂ©able, permettant une absorption systĂ©mique du CBD, tout en Ă©vitant quelque peu le mĂ©tabolisme de premier passage. En gĂ©nĂ©ral, lorsque l’huile CBD est administrĂ©e par voie sublinguale, sa biodisponibilitĂ© est excellente. Mais Ă  une condition : elle doit ĂȘtre maintenue sous la langue environ 1 minute, afin que la muqueuse de la bouche puisse absorber les ingrĂ©dients actifs de l’huile. Pendant ce temps, passez l’huile vigoureusement autour de votre bouche et mĂȘme entre les dents ; cela amĂšnera le CBD Ă  atteindre plus de capillaires sanguins. Dans ce cas, les membranes de notre bouche peuvent transfĂ©rer ce composĂ© directement dans la circulation sanguine, en court-circuitant complĂštement le systĂšme digestif et le mĂ©tabolisme hĂ©patique. [4]
Les effets de l’huile CBD sont gĂ©nĂ©ralement perceptibles jusqu’Ă  30 minutes aprĂšs l’administration sublinguale, avec des pics de concentration sanguine signalĂ©s entre 1 et 5 heures. Cette forme de CBD est la meilleure Ă  prendre pour une supplĂ©mentation Ă  long terme. Pour maximiser l’efficacitĂ© de l’huile CBD, les spĂ©cialistes recommandent de la consommer l’estomac plein. Le CBD est liposoluble, donc consommer une bonne dose de graisses avec vos doses quotidiennes peut multiplier par 5 la biodisponibilitĂ© de l’huile avalĂ©e.

Les types d'utilisation d'une huile CBD 4

Voie d’administration cutanĂ©e
Lorsque l’huile CBD est appliquĂ©e par voie topique, c’est Ă  dire directement sur la peau, elle n’atteint jamais la circulation sanguine mais peut ĂȘtre absorbĂ©e par la surface de la peau pour interagir avec les rĂ©cepteurs cannabinoĂŻdes situĂ©s Ă  proximitĂ©. Elle affecte les rĂ©cepteurs spĂ©cifiquement exprimĂ©s dans la peau, tels que les rĂ©cepteurs cannabinoĂŻdes CB1 et CB2, et apporte des amĂ©liorations localisĂ©es au niveau de la peau. AprĂšs tout, notre peau est construite pour agir telle une barriĂšre qui protĂšge nos organes internes du monde extĂ©rieur !
Néanmoins, il existe un moyen pour contourner cette protection. Vous devez appliquer des topiques CBD généreusement et vigoureusement sur la zone ciblée, afin de vous assurer que le CBD est réellement absorbé.

En conclusion
Les applications topiques de l’huile CBD semblent apporter une excellente rĂ©ponse aux problĂ©matiques localisĂ©es : problĂšmes de peau, douleurs musculaires, arthrose et arthrite, etc. Pour des bienfaits Ă  long terme sur la santĂ© ou comme complĂ©ment alimentaire, les gens choisiront sans doute une consommation orale ou sublinguale.

Références
[1] – Endocannabinoid System Acts as a Regulator of Immune Homeostasis in the Gut – PubMed https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
[2]
– Marilyn A. Huestis (2007). Human cannabinoid pharmacokinetics. Chem.Biodivers. 4: 1770-1804.
[3]
IstvĂĄn UjvĂĄry and LumĂ­r HanuĆĄ, Human Metabolites of Cannabidiol: A Review on Their Formation, Biological Activity, and Relevance in Therapy. Cannabis and Cannabinoid ResearchVol. 1, No. 1
[4]
Narang, N., & Sharma A, J. (2011). Sublingual mucosa as a route for systemic drug delivery. International Journal of Pharmacy and Pharmaceutical Sciences, 3(Suppl 2), 15–22 ijppsjournal.com/Vol3Suppl2/1092.pdf