Le Bissap, boisson rafraĂźchissante pour l’Ă©tĂ©

Le Bissap, boisson rafraßchissante pour l'été 1

Boisson rafraĂźchissante pour l’Ă©tĂ© Ă  base d’Hibiscus.

L’Oseille de GuinĂ©e (Hibiscus sabdariffa), Ă©galement appelĂ©e Roselle, est une plante herbacĂ©e de la famille des MalvacĂ©es, originaire d’Afrique, mais dont la culture s’est d’abord dĂ©veloppĂ©e en Asie du Sud-Est (Inde, Sri Lanka, ThaĂŻlande, Malaisie et Java). Ses cultivars furent introduits en Afrique de l’Ouest au XIXe siĂšcle pour y dĂ©velopper sa culture.
Le karkadé (parfois orthographié « carcadet ») ou bissap est la boisson préparée à partir du calice des fleurs de cet hibiscus à fleurs rouges.

Wikipedia, https://fr.wikipedia.org/wiki/Hibiscus_sabdariffa

PrĂ©paration du Jus d’Hibiscus (ou Bissap)

Le Bissap, boisson rafraßchissante pour l'été 2 Ingrédients
– Entre 15 et 18 grammes de fleurs d’Hibiscus sĂ©chĂ©es
– Environ 1/2 petite tasse de sucre de canne (complet ou roux)
– 1 petite gousse de Vanille (ou 1 goutte d’extrait pur de Vanille)
– Quelques feuilles de Menthe poivrĂ©e (fraĂźches ou sĂ©chĂ©es) ou 1 c. Ă  soupe rase de Calament
– 1,5 litre d’eau (filtrĂ©e ou de source)


Préparation
Temps de cuisson : 25 min
1 ) Mettre l’Hibiscus dans une casserole avec l’eau froide et porter Ă  Ă©bullition pendant 25 min.
2 ) Retirer du feu et ajouter la Menthe poivrée ou le Calament
3 ) Laisser refroidir complĂštement avec un couvercle.
4 ) Verser le liquide à travers un filtre pour séparer les plantes du jus.
5 ) Ajouter le sucre au jus, ainsi que la Vanille.
6 ) Mettre au réfrigérateur pour au moins 3 h.
7 ) Servir et déguster frais.

N.B. : cette boisson peut se conserver dans un contenant fermé 1 semaine au réfrigérateur.

Vertus mĂ©dicinales des plantes composant le jus d’Hibiscus (ou Bissap)

La fleur d’Hibiscus
AssociĂ©e Ă  la feuille de Menthe poivrĂ©e ou Ă  la partie aĂ©rienne de Calament et Ă  la gousse de Vanille, la fleur d’Hibiscus est dotĂ©e du pouvoir de mĂ©tamorphoser l’eau de table en une boisson fraĂźche dĂ©saltĂ©rante, nommĂ©e Bissap et qui nous vient tout droit du SĂ©nĂ©gal. Absolument parfaite pour nous rafraĂźchir en Ă©tĂ© ! L’Hibiscus, de par son action diurĂ©tique et sa teneur en constituants antibactĂ©riens et antifongiques, s’oppose Ă  des micro-organismes Ă  l’origine de l’infection urinaire et de la cystite. Elle est Ă©galement bienfaitrice pour notre sphĂšre cardiovasculaire, puisqu’elle contribue Ă  lutter contre l’hypertension artĂ©rielle et Ă  normaliser les concentrations sanguines en cholestĂ©rol et en triglycĂ©rides. Par ailleurs, ses anthocyanines, pigments vĂ©gĂ©taux qui lui confĂšrent sa magnifique couleur fuchsia, sont de puissantes antioxydantes : elles freinent le vieillissement prĂ©maturĂ© de nos cellules. 

La Menthe poivrée
Plante aromatique par excellence, la Menthe poivrĂ©e nous laisse une agrĂ©able sensation de fraĂźcheur en bouche, grĂące Ă  son menthol. Avec ses acides phĂ©noliques et ses flavonoĂŻdes, elle est, elle aussi, une belle antioxydante. Notre tractus digestif dans son ensemble est sa sphĂšre de prĂ©dilection : elle apaise non seulement les spasmes abdominaux, mais aussi les ballonnements et les dĂ©sagrĂ©ments du syndrome de l’intestin irritable. Tout en activant la fonction dĂ©purative du couple foie / vĂ©sicule biliaire, aidant par lĂ  mĂȘme la digestion des corps gras et soulageant de la migraine d’origine hĂ©pato-biliaire. Participant Ă  la rĂ©gulation de la tempĂ©rature de notre corps, elle se rĂ©vĂšle utile lors de la saison froide Ă©galement, en cas de fiĂšvre, ainsi que chez la femme mĂ©nopausĂ©e sujette Ă  des bouffĂ©es de chaleur. Son aspect anti-nausĂ©eux est bien connu. Enfin, au niveau de notre systĂšme nerveux, son effet est double : en cas d’hypersensibilitĂ© nerveuse, elle attĂ©nue la “vivacitĂ© anormale” des nerfs ; en cas faiblesse du mental, elle booste l’intellect.

Le Calament
La partie aĂ©rienne de cette plante – originaire du bassin mĂ©diterranĂ©en -, est d’une aide prĂ©cieuse en cas de
bourdonnements d’oreilles, de rhume, de toux grasse, d’infections respiratoires bĂ©nignes, ou encore de catarrhe
pulmonaire chronique.
Prise au petit-déjeuner, son infusion est la bienvenue pour démarrer la journée du bon pied en apportant une bonne
Ă©nergie Ă  notre organisme.
Stimulant du mental, le Calament est prĂ©conisĂ© aux Ă©tudiants en pĂ©riode d’examens, ainsi qu’aux personnes ĂągĂ©es
dont les facultés intellectuelles connaissent une phase de déclin.
Il contribue à atténuer les céphalées de tous genres.
Le Calament compte parmi les mĂ©dicinales de prĂ©dilection de la sphĂšre digestive. Il est l’alliĂ© des digestions lentes
et/ou difficiles comme de ceux qui ont tendance à avoir un “coup de barre” aprùs le repas. Il participe au soin de
l’ulcĂšre gastro-intestinal. Il exerce un petit effet stimulant sur le couple foie / vĂ©sicule biliaire ; Ă  sa vertu digestive
s’ajoute donc un cĂŽtĂ© dĂ©puratif. Il est d’un grand secours aux personnes frĂ©quemment sujettes au hoquet.
Fortement antispasmodique, le Calament apaise les rĂšgles douloureuses. Aussi, chez la femme sujette Ă  une sensation
de refroidissement au niveau du bas-ventre lors des rÚgles, le cÎté réchauffant de ce végétal saura lui apporter un
bienfait supplémentaire.
Son essence aromatique lui confĂšre une propriĂ©tĂ© antiseptique. C’est pourquoi le Calament est traditionnellement
utilisé en Sicile en usage externe pour désinfecter les plaies.

La Vanille
Issue d’orchidĂ©es lianescentes tropicales d’origine mĂ©soamĂ©ricaine, la vanille est non seulement une Ă©pice Ă  la fragrance enveloppante, mais aussi une plante mĂ©dicinale Ă  part entiĂšre. Et ses atouts santĂ© sont mĂȘme nombreux : elle se montre digestive, aphrodisiaque, antidĂ©pressive, tonifiante gĂ©nĂ©rale, antioxydante et antiseptique. Cerise sur le gĂąteau : son pouvoir sucrant permet de rĂ©duire les proportions de sucre dans les prĂ©parations culinaires, tout en les agrĂ©mentant d’une saveur exquise.