Le Bissap, boisson rafraîchissante pour l’été

Le Bissap, boisson rafraîchissante pour l'été 1

Boisson rafraîchissante pour l’été à base d’Hibiscus.

L’Oseille de Guinée (Hibiscus sabdariffa), également appelée Roselle, est une plante herbacée de la famille des Malvacées, originaire d’Afrique, mais dont la culture s’est d’abord développée en Asie du Sud-Est (Inde, Sri Lanka, Thaïlande, Malaisie et Java). Ses cultivars furent introduits en Afrique de l’Ouest au XIXe siècle pour y développer sa culture.
Le karkadé (parfois orthographié « carcadet ») ou bissap est la boisson préparée à partir du calice des fleurs de cet hibiscus à fleurs rouges.

Wikipedia, https://fr.wikipedia.org/wiki/Hibiscus_sabdariffa

Préparation du Jus d’Hibiscus (ou Bissap)

Le Bissap, boisson rafraîchissante pour l'été 2 Ingrédients
– Entre 15 et 18 grammes de fleurs d’Hibiscus séchées
– Environ 1/2 petite tasse de sucre de canne (complet ou roux)
– 1 petite gousse de Vanille (ou 1 goutte d’extrait pur de Vanille)
– Quelques feuilles de Menthe poivrée (fraîches ou séchées) ou 1 c. à soupe rase de Calament
– 1,5 litre d’eau (filtrée ou de source)


Préparation
Temps de cuisson : 25 min
1 ) Mettre l’Hibiscus dans une casserole avec l’eau froide et porter à ébullition pendant 25 min.
2 ) Retirer du feu et ajouter la Menthe poivrée ou le Calament
3 ) Laisser refroidir complètement avec un couvercle.
4 ) Verser le liquide à travers un filtre pour séparer les plantes du jus.
5 ) Ajouter le sucre au jus, ainsi que la Vanille.
6 ) Mettre au réfrigérateur pour au moins 3 h.
7 ) Servir et déguster frais.

N.B. : cette boisson peut se conserver dans un contenant fermé 1 semaine au réfrigérateur.

Vertus médicinales des plantes composant le jus d’Hibiscus (ou Bissap)

La fleur d’Hibiscus
Associée à la feuille de Menthe poivrée ou à la partie aérienne de Calament et à la gousse de Vanille, la fleur d’Hibiscus est dotée du pouvoir de métamorphoser l’eau de table en une boisson fraîche désaltérante, nommée Bissap et qui nous vient tout droit du Sénégal. Absolument parfaite pour nous rafraîchir en été ! L’Hibiscus, de par son action diurétique et sa teneur en constituants antibactériens et antifongiques, s’oppose à des micro-organismes à l’origine de l’infection urinaire et de la cystite. Elle est également bienfaitrice pour notre sphère cardiovasculaire, puisqu’elle contribue à lutter contre l’hypertension artérielle et à normaliser les concentrations sanguines en cholestérol et en triglycérides. Par ailleurs, ses anthocyanines, pigments végétaux qui lui confèrent sa magnifique couleur fuchsia, sont de puissantes antioxydantes : elles freinent le vieillissement prématuré de nos cellules. 

La Menthe poivrée
Plante aromatique par excellence, la Menthe poivrée nous laisse une agréable sensation de fraîcheur en bouche, grâce à son menthol. Avec ses acides phénoliques et ses flavonoïdes, elle est, elle aussi, une belle antioxydante. Notre tractus digestif dans son ensemble est sa sphère de prédilection : elle apaise non seulement les spasmes abdominaux, mais aussi les ballonnements et les désagréments du syndrome de l’intestin irritable. Tout en activant la fonction dépurative du couple foie / vésicule biliaire, aidant par là même la digestion des corps gras et soulageant de la migraine d’origine hépato-biliaire. Participant à la régulation de la température de notre corps, elle se révèle utile lors de la saison froide également, en cas de fièvre, ainsi que chez la femme ménopausée sujette à des bouffées de chaleur. Son aspect anti-nauséeux est bien connu. Enfin, au niveau de notre système nerveux, son effet est double : en cas d’hypersensibilité nerveuse, elle atténue la « vivacité anormale » des nerfs ; en cas faiblesse du mental, elle booste l’intellect.

Le Calament
La partie aérienne de cette plante – originaire du bassin méditerranéen -, est d’une aide précieuse en cas de
bourdonnements d’oreilles, de rhume, de toux grasse, d’infections respiratoires bénignes, ou encore de catarrhe
pulmonaire chronique.
Prise au petit-déjeuner, son infusion est la bienvenue pour démarrer la journée du bon pied en apportant une bonne
énergie à notre organisme.
Stimulant du mental, le Calament est préconisé aux étudiants en période d’examens, ainsi qu’aux personnes âgées
dont les facultés intellectuelles connaissent une phase de déclin.
Il contribue à atténuer les céphalées de tous genres.
Le Calament compte parmi les médicinales de prédilection de la sphère digestive. Il est l’allié des digestions lentes
et/ou difficiles comme de ceux qui ont tendance à avoir un “coup de barre” après le repas. Il participe au soin de
l’ulcère gastro-intestinal. Il exerce un petit effet stimulant sur le couple foie / vésicule biliaire ; à sa vertu digestive
s’ajoute donc un côté dépuratif. Il est d’un grand secours aux personnes fréquemment sujettes au hoquet.
Fortement antispasmodique, le Calament apaise les règles douloureuses. Aussi, chez la femme sujette à une sensation
de refroidissement au niveau du bas-ventre lors des règles, le côté réchauffant de ce végétal saura lui apporter un
bienfait supplémentaire.
Son essence aromatique lui confère une propriété antiseptique. C’est pourquoi le Calament est traditionnellement
utilisé en Sicile en usage externe pour désinfecter les plaies.

La Vanille
Issue d’orchidées lianescentes tropicales d’origine mésoaméricaine, la vanille est non seulement une épice à la fragrance enveloppante, mais aussi une plante médicinale à part entière. Et ses atouts santé sont même nombreux : elle se montre digestive, aphrodisiaque, antidépressive, tonifiante générale, antioxydante et antiseptique. Cerise sur le gâteau : son pouvoir sucrant permet de réduire les proportions de sucre dans les préparations culinaires, tout en les agrémentant d’une saveur exquise.