Comment le CBD peut-il aider Ă  soulager les rĂšgles douloureuses ?

Comment le CBD peut-il aider Ă  soulager les rĂšgles douloureuses ? 1

Chaque mois, des millions de femmes Ă  travers le monde souffrent de douleurs et inconforts associĂ©s aux menstruations. Pour certaines, ces douleurs sont si intenses qu’elles perturbent leur quotidien.

Bien que l’industrie pharmaceutique propose une panoplie de solutions considĂ©rĂ©es comme plus ou moins efficaces, un nombre croissant de femmes se tourne vers des approches plus naturelles et holistiques pour gĂ©rer ces douleurs. Le CBD, ou cannabidiol, a Ă©mergĂ© comme une vĂ©ritable Ă©toile montante dans ce domaine. Issu de la plante de cannabis, ce composĂ© non-psychoactif est saluĂ© pour ses propriĂ©tĂ©s potentiellement bĂ©nĂ©fiques et notamment ses effets anti-inflammatoires et analgĂ©siques. Mais comment fonctionne-t-il exactement ? Est-il vraiment efficace pour traiter les douleurs menstruelles ? Dans cet article, nous allons dĂ©cortiquer les mĂ©canismes d’action du CBD, examiner les recherches scientifiques Ă  son sujet et dĂ©couvrir comment il pourrait rĂ©volutionner la maniĂšre dont les femmes gĂšrent leurs douleurs menstruelles.

Les rĂšgles douloureuses : Qu’est-ce que la dysmĂ©norrhĂ©e ?

La dysménorrhée est le terme médical désignant les douleurs menstruelles ressenties avant ou pendant les menstruations. Classée en deux catégories, primaire et secondaire, la dysménorrhée touche de nombreuses femmes.

Dysménorrhée primaire : Elle se manifeste généralement par des crampes abdominales quelques jours avant les rÚgles et peut persister pendant ces derniÚres.

DysmĂ©norrhĂ©e secondaire : Elle est souvent liĂ©e Ă  des affections gynĂ©cologiques comme l’endomĂ©triose ou les fibromes utĂ©rins.

Ces douleurs peuvent ĂȘtre si intenses qu’elles perturbent les activitĂ©s quotidiennes, poussant de nombreuses femmes Ă  chercher des solutions pour les attĂ©nuer.

Les causes des douleurs menstruelles

Les douleurs menstruelles sont principalement causĂ©es par la contraction de l’utĂ©rus pour aider Ă  Ă©vacuer le sang et les tissus endomĂ©triaux. Ces contractions sont induites par des molĂ©cules appelĂ©es prostaglandines, dont les niveaux augmentent juste avant les menstruations. Un taux Ă©levĂ© de prostaglandines peut provoquer des contractions plus intenses ainsi que de douleurs dans le bas du dos, associĂ©es Ă  des maux de tĂȘte.

D’autres facteurs, tels que les dĂ©sĂ©quilibres hormonaux, l’inflammation, certaines affections gynĂ©cologiques (comme l’endomĂ©triose ou les fibromes), peuvent Ă©galement contribuer Ă  la douleur. De plus, des facteurs externes comme le stress ou certains comportements alimentaires peuvent exacerber la douleur ressentie.

En 2016, le National Health Service (NHS) a publiĂ© un article dans la revue mĂ©dicale Journal of Women’s Health [1] prĂ©cisant le lien entre les rĂšgles douloureuses et l’inflammation: “Les scientifiques ont finalement dĂ©couvert pourquoi les rĂšgles faisaient si mal, Ă  la suite d’une Ă©tude rĂ©volutionnaire sur les douleurs menstruelles”.

La principale information de l’étude est que la douleur est causĂ©e par l’augmentation de la formation et de la libĂ©ration de substances pro-inflammatoires, appelĂ©es prostaglandines, dans la couche interne de l’utĂ©rus.

Qu’est-ce que les prostaglandines ?

Comment le CBD peut-il aider Ă  soulager les rĂšgles douloureuses ? 2

Les prostaglandines sont des acides gras complexes de type hormonal qui appartiennent Ă  la famille des eicosanoĂŻdes. Les eicosanoĂŻdes sont prĂ©sents dans tous les tissus du corps et sont impliquĂ©s dans l’inflammation. Ils ont Ă©galement d’autres fonctions, notamment la contractilitĂ© des muscles lisses, la coagulation sanguine, la dilatation vasculaire et l’immunitĂ©.


Les principaux types de prostaglandines sont les prostaglandines anti-inflammatoires (PGE1 et PGE3), qui diminuent l’inflammation, et les prostaglandines pro-inflammatoires (PGE2), qui provoquent la contraction utĂ©rine. Quand il y a un dĂ©sĂ©quilibre et une production accrue de PGE2 dans l’utĂ©rus, il en rĂ©sulte une dysmĂ©norrhĂ©e. C’est pourquoi on pense que les femmes qui ont des niveaux de prostaglandines pro-inflammatoires Ă©levĂ©s pendant leurs rĂšgles ont tendance Ă  avoir des crampes menstruelles plus prononcĂ©es.

Pendant le cycle menstruel, la valeur du pH dans le vagin change Ă©galement dans de nombreux cas, ce qui peut entraĂźner une inflammation du vagin [2, 3]. La contraction de l’utĂ©rus associĂ©e Ă  la rĂ©duction de l’apport sanguin Ă  la muqueuse de l’utĂ©rus sont d’autres Ă©lĂ©ments accentuant la douleur

Le CBD, une alternative aux anti-inflammatoires non-stéroïdiens

Comment le CBD peut-il aider Ă  soulager les rĂšgles douloureuses ? 3

L’ibuprofĂšne est l’un des anti-inflammatoires non stĂ©roĂŻdiens (AINS) les plus couramment utilisĂ©s pour attĂ©nuer les douleurs menstruelles. Il agit en inhibant la production de prostaglandines pro-inflammatoires. Toutefois, sa consommation peut entraĂźner des effets secondaires digestifs et gastriques. De plus, une utilisation prolongĂ©e peut affecter le foie et les reins.
En comparaison, le CBD offre une alternative naturelle et inhibe spécifiquement la production de prostaglandines sans perturber le systÚme digestif.

En effet, anti-inflammatoires non stĂ©roĂŻdiens agissent en inhibant une enzyme, la COX-2, impliquĂ©e dans la production des prostaglandines pro-inflammatoires que nous avons prĂ©cĂ©demment mentionnĂ©es et, par consĂ©quent, ils rĂ©duisent les crampes, l’inflammation, la douleur, ainsi que les saignements menstruels abondants.

Malheureusement, il se trouve qu’ils inhibent par la mĂȘme occasion la COX-1 (une autre enzyme, qui joue un rĂŽle-clef dans la protection de la muqueuse gastrique), ce qui peut entraĂźner des symptĂŽmes gastriques et digestifs : des ballonnements, des brĂ»lures d’estomac…

Contrairement aux AINS, qui inhibent Ă©galement l’enzyme COX-1, le CBD n’inhibe que la COX-2, et rĂ©duit donc la production de prostaglandines pro-inflammatoires sans entraĂźner de troubles digestifs [4].

Le CBD, un choix idéal pour les femmes souffrant de douleurs menstruelles sévÚres ?

La douleur menstruelle est une rĂ©alitĂ© que de nombreuses femmes connaissent trop bien. Dans cette quĂȘte de soulagement, le cannabidiol (CBD) Ă©merge comme une option intĂ©ressante. Provenant de la plante de cannabis, mais sans les effets psychoactifs, le CBD suscite un intĂ©rĂȘt croissant pour ses propriĂ©tĂ©s potentiellement anti-douleur.

Introduction au CBD et au systùme endocannabinoïde


La plante de cannabis est cultivĂ©e et utilisĂ©e depuis l’AntiquitĂ© pour ses applications industrielles et ses bienfaits mĂ©dicinaux. RĂ©cemment, elle a gagnĂ© en attractivitĂ© pour le soulagement des douleurs menstruelles. La plante contient plus de 120 substances phyto-chimiques diffĂ©rentes, connues sous le nom de cannabinoĂŻdes, dont le CBD est le deuxiĂšme constituant le plus courant aprĂšs le THC.

Le CBD a un grand potentiel en tant qu’analgĂ©sique, antiĂ©pileptique, relaxant musculaire, anxiolytique, neuroprotecteur et antipsychotique. C’est aussi un puissant agent anti-inflammatoire et antioxydant, comme en tĂ©moignent plusieurs Ă©tudes [5, 6, 7, 8].

Le systĂšme endocannabinoĂŻde (SEC) est un rĂ©seau complexe de rĂ©cepteurs, d’enzymes et de composĂ©s endogĂšnes, appelĂ©s endocannabinoĂŻdes, qui jouent un rĂŽle crucial dans la rĂ©gulation de nombreuses fonctions corporelles, dont la perception de la douleur. LocalisĂ© principalement dans le cerveau et le systĂšme nerveux, le SEC aide Ă  moduler la transmission des signaux de douleur, influençant ainsi notre ressenti.

Le CBD et la gestion de la douleur

Comment le CBD peut-il aider Ă  soulager les rĂšgles douloureuses ? 4

La douleur est un signal envoyé par notre cerveau en réponse à une agression ou un déséquilibre.

Les cannabinoĂŻdes comme le CBD interagissent en particulier avec les rĂ©cepteurs CB1 et CB2 du SEC. Le CBD, en se liant Ă  ces rĂ©cepteurs, peut inhiber ou moduler la transmission des signaux douloureux, offrant ainsi un potntiel soulagement aux rĂšgles douloureuses. De plus, ses propriĂ©tĂ©s anti-inflammatoires contribuent Ă  rĂ©duire les inflammations, souvent Ă  l’origine de douleurs chroniques. L’interaction du CBD avec le SEC offre ainsi une approche prometteuse pour la gestion de la douleur.

La nature rĂ©gulatrice du systĂšme endocannabinoĂŻde signifie que la consommation de CBD pourrait aider Ă  rĂ©guler les processus corporels qui sont affectĂ©s par le cycle menstruel, y compris les contractions qui provoquent les crampes menstruelles. Lorsque ces rĂ©cepteurs cannabinoĂŻdes reçoivent du CBD, ils peuvent changer la façon dont le cerveau reçoit les signaux de douleur, tout en aidant Ă  Ă©quilibrer les hormones responsables de la surproduction de prostaglandines pro-inflammatoires et, donc, de l’inflammation potentielle qui peut aggraver la douleur.

Comment le CBD peut-il aider Ă  soulager les rĂšgles douloureuses ? 5

En mars 2008, Ethan Budd Russo, docteur au DĂ©partement des Sciences Pharmaceutiques de l’UniversitĂ© du Montana, a Ă©galement dĂ©couvert que le CBD et le cannabis sous toutes leurs formes offraient des avantages significatifs dans le traitement de la « douleur difficile Ă  gĂ©rer »[9].
Par ailleurs, l’étude de Russo, publiĂ©e en 2002 [10], prĂ©sente l’histoire de l’utilisation des phyto-cannabinoĂŻdes dans la littĂ©rature depuis l’époque pharaonique jusqu’à l’époque actuelle, en tant que mĂ©dicament en obstĂ©trique et en gynĂ©cologie. Celle-ci soutient la position selon laquelle le cannabis a Ă©tĂ© utilisĂ© historiquement pour plusieurs problĂ©matiques de santĂ©, dont la dysmĂ©norrhĂ©e. La revue historique du Dr Russo souligne mĂȘme qu’en Chine, comme dĂ©crit dans un vieux livre (1596) de Li-Shih-Chen, les fleurs de cannabis Ă©taient utilisĂ©es contre les troubles menstruels.

Le CBD, un relaxant musculaire et vasculaire

Comment le CBD peut-il aider Ă  soulager les rĂšgles douloureuses ? 6

Une grande partie de la douleur ressentie durant les menstruations est causĂ©e par des contractions des muscles lisses qui tapissent l’utĂ©rus. Des Ă©tudes montrent que la capacitĂ© du CBD Ă  cibler certains rĂ©cepteurs situĂ©s dans les muscles lisses peut aider les tissus musculaires Ă  se dĂ©tendre [11]. Ainsi, le CBD peut jouer un rĂŽle majeur dans le soulagement de ces crampes douloureuses en encourageant les muscles du bas de l’abdomen Ă  se relĂącher.
Lorsque le CBD dĂ©clenche la relaxation des muscles lisses, le flux sanguin est augmentĂ© dans les vaisseaux sanguins qui les tapissent. Cela peut paraĂźtre mauvais de prime abord, mais une hausse du flux sanguin dans ces vaisseaux sanguins signifie plus de dioxygĂšne pour le tissu de la muqueuse utĂ©rine mourant ; et, donc, vous l’aurez devinĂ©, moins de crampes !

Bien que souvent associĂ©es au cycle menstruel, les crampes douloureuses peuvent Ă©galement ĂȘtre causĂ©es par d’autres pathologies comme l’endomĂ©triose.

CBD et endométriose

Comment le CBD peut-il aider Ă  soulager les rĂšgles douloureuses ? 7

L’endomĂ©triose est une affection gynĂ©cologique caractĂ©risĂ©e par la croissance anormale de tissu semblable Ă  celui de la muqueuse utĂ©rine en dehors de l’utĂ©rus. Cela entraĂźne une inflammation, des douleurs pelviennes intenses, des rĂšgles douloureuses et peut mĂȘme conduire Ă  l’infertilitĂ©. Au fil des ans, le cannabidiol (CBD) est devenu un sujet de recherche en tant que traitement potentiel pour les symptĂŽmes de l’endomĂ©triose en raison de ses propriĂ©tĂ©s anti-inflammatoires et analgĂ©siques.

L’endomĂ©triose est une affection gynĂ©cologique caractĂ©risĂ©e par la croissance anormale de tissu semblable Ă  celui de la muqueuse utĂ©rine en dehors de l’utĂ©rus. Elle est associĂ©e Ă  une douleur intense, Ă  une inflammation, des rĂšgles douloureuses et, dans certains cas, Ă  la formation d’un tissu cicatriciel [12]. La reconnaissance et prise en charge mĂ©dicale de cette maladie et des douleurs associĂ©es est souvent insuffisante. Au fil des ans, le cannabidiol (CBD) est devenu un sujet de recherche en tant que traitement potentiel pour les symptĂŽmes de l’endomĂ©triose en raison de ses propriĂ©tĂ©s anti-inflammatoires et analgĂ©siques [13, 14].

Les rĂ©sultats d’une enquĂȘte prĂ©sentĂ©e lors du CongrĂšs de l’Association amĂ©ricaine des chirurgiens laparoscopiques (AAGL), qui s’est tenu Ă  Vancouver en 2019, menĂ©e sur deux groupes de patientes, renforcent cette preuve de l’efficacitĂ© du CBD dans l’endomĂ©triose. Sur les 240 patientes du premier groupe, 30 % ont rĂ©vĂ©lĂ© avoir essayĂ© le cannabidiol, avec une amĂ©lioration constatĂ©e par la moitiĂ© d’entre elles. Sur les 124 patientes du second groupe, 50 % ont pris du CBD, et 65 % d’entre elles ont notĂ© une diminution de leurs douleurs [15].

Saviez-vous que les phyto-cannabinoĂŻdes sont utilisĂ©s contre les douleurs gynĂ©cologiques depuis l’Ă©poque de la reine Victoria ? Sir John Russell Reynolds, mĂ©decin personnel de la reine Victoria, aurait prescrit de la teinture-mĂšre de chanvre Ă  Sa MajestĂ© pour attĂ©nuer ses crampes menstruelles douloureuses [16].

Comment consommer du CBD ?

Il existe plusieurs formulations et modes d’utilisation du CBD pour soulager des douleurs menstruelles. Il peut donc ĂȘtre difficile de dĂ©terminer la dose exacte et l’utilisation la plus efficace. La bonne façon de consommer du CBD dĂ©pend de nos prĂ©fĂ©rences personnelles.

Pour celles qui veulent l’essayer, sachez que le CBD peut d’effets indĂ©sirables. En 2018, l’Organisation Mondiale de la SantĂ© a conclu dans une revue : « À ce jour, il n’y a aucune preuve d’utilisation rĂ©crĂ©ative du CBD ou de problĂšmes liĂ©s Ă  la santĂ© publique associĂ©s Ă  l’utilisation du CBD pur. »

Le CBD se décline sous différentes formes galéniques :

  • Spectre complet : le produit contient tous les cannabinoĂŻdes (y compris le THC Ă  faible dose, sous les 0,3 % rĂ©glementaires) et les autres constituants naturels du cannabis.
  • Spectre large : le produit est constituĂ© de tous les cannabinoĂŻdes (Ă  l’exception du THC) et des autres constituants naturels du cannabis.
  • Isolat : c’est la forme de CBD la plus pure. Elle ne contient aucun autre composant naturel, juste du CBD pur.

Le CBD peut ĂȘtre consommĂ© de plusieurs maniĂšres :

  • Gouttes d’huile CBD Ă  mettre sous la langue
  • Baumes et crĂšmes Ă  appliquer sur la peau
  • Bonbons
  • Fleurs de CBD sĂ©chĂ©es qu’on inhale Ă  l’aide d’un vaporisateur
  • Fleurs de chanvre sĂ©chĂ©es en infusion dans du lait entier ou du lait vĂ©gĂ©tal

Le mot de la fin

La stigmatisation associĂ©e Ă  la prise de dĂ©rivĂ©s de cannabis et les tabous entourant encore trop souvent les rĂšgles a longtemps conduit les femmes Ă  se retrouver dĂ©munies face Ă  une situation pourtant courante. Aujourd’hui, heureusement, les choses Ă©voluent, et l’acceptation lĂ©gislative, culturelle et scientifique du CBD Ă  des fins mĂ©dicales gagne en intĂ©rĂȘt dans plusieurs domaines, y compris la dysmĂ©norrhĂ©e.
Alors, si comme beaucoup de femmes, vous recherchez des moyens naturels pour soulager vos douleurs menstruelles, le CBD est peut-ĂȘtre une solution Ă  envisager !

A toute fin utile …

Les informations fournies sont donnĂ©es titre informatif ne doivent pas ĂȘtre interprĂ©tĂ©es comme des conseils mĂ©dicaux ni remplacer une prescription ou un avis mĂ©dical. Consultez un professionnel de la santĂ© pour valider tout usage thĂ©rapeutique.

Nous ne sommes pas autorisĂ©s Ă  donner des informations qui relĂšvent des soins de santĂ© devant ĂȘtre prodiguĂ©s par un mĂ©decin. Nos produits ne sont pas destinĂ©s Ă  la guĂ©rison des maladies, ni Ă  la prĂ©vention ou au diagnostic de celles-ci.

Cet article ne doit pas ĂȘtre interprĂ©tĂ© comme une recommandation.

Références

[1]
– Ellen B. Gold, Craig Wells, and Marianne O’Neill Rasor, The Association of Inflammation withPremenstrualSymptoms, Journal of Women’sHealth, 2016

[2] Rajkumar, H.;Ramalaxmi, B.; Swetha, E.; Balakrishna, N.; Mastromarino, P. Evaluation of vaginal pH for detection of bacterialvaginosis.Indian J. Med. Res.2013,138, 354–359.


[3] – Bruni, N.; Della-Pepa, C.; Oliaro-Bosso, S.; Pessione, E.; Gastaldi, D.; Dosio, F. Cannabinoiddeliverysystems for pain andinflammation treatment.Molecules2018,23, 2478


[4] Ethan B Russo, Cannabinoids in the management of difficult to treat pain, Ther Clin Risk Manag. 2008


[5] Burstein, S. Cannabidiol (Cbd) and itsanalogs: A review of theireffects on inflammation.Bioorg. Med. Chem.2015,23, 1377–1385


[6]
Couch, D.G.;Tasker, C.; Theophilidou, E.; Lund, J.N.; O’Sullivan, S.E. Cannabidiol and palmitoylethanolamide are anti-inflammatory in the acutelyinflamedhumancolon.Clin. Sci.2017,131, 2611–2626


[7] Mendes, H.A.C.; Lima, D.; de Costa, F.; Deshmukh, K.; Li, N.; Chow, A.M.; Marques, J.A.; Pereira, R.P.; Kerman, K. Probingtheantioxidantactivity ofή9-tetrahydrocannabinol and cannabidiol in cannabis sativa extracts.Analyst2019,144, 4952–4961.


[8]
Borges, R.S.; da Silva, A.B.F. Cannabidiol as an antioxidant. InHandbookof Cannabis and RelatedPathologies; Preedy, V.R., Ed.;Academic Press: San Diego, CA, USA, 2017; Chapter E12; pp. e122–e130

[9] Russo EB. Cannabinoids in the management of difficult to treat pain. Ther Clin Risk Manag4: 245-259, 2008


[10] Russo, Cannabis Treatments in Obstetrics and Gynecology: A HistoricalReview, Journal of Cannabis Therapeutics 2(3-4):5-35, 2002


[11]
https://rep.bioscientifica.com/view/journals/rep/139/4/783.xml

[12]The ClinicalSignificance of Endocannabinoids in Endometriosis Pain Management, Cannabis and CannabinoidResearch 2(1):72-80, 2017


[13] – Natalia Dmitrieva, Hiroshi Nagabukuro, David Resuehr,Guohua Zhang, Stacy L. McAllister, Kristina A. McGinty,Ken Mackie and Karen J. Berkley, Endocannabinoidinvolvement in endometriosis, 2010


[14] – Jerome Bouaziz, Alexandra Bar On, Daniel S. Seidman, and David Soriano, The ClinicalSignificance of Endocannabinoids in Endometriosis Pain Management, Cannabis CannabinoidRes. 2017


[15] https://www.proquest.com/openview/87c762253b5dca9554075d4fe675bda3/1?pq-origsite=gscholar&cbl=48920


[16] – Cox A. Management of interstitialcystitis/bladder pain syndrome. Can Urol Assoc J. 2018;12(6 Suppl 3):S157-60. doi:10.5489/cuaj.5324