Huile végétale de Bourrache

15,00 

L’huile vĂ©gĂ©tale de Bourrache, par voie interne et/ou en usage externe, est d’une efficacitĂ© certaine pour nourrir, adoucir, rĂ©gĂ©nĂ©rer, assouplir, tonifier, dĂ©senflammer et s’opposer au vieillissement prĂ©maturĂ© de la peau. Mais aussi en tant qu’optimisatrice du fonctionnement de la sphĂšre cardiovasculaire et pour soulager les femmes sujettes au syndrome prĂ©menstruel.
Incorporer rĂ©guliĂšrement de l’huile de Bourrache dans sa nourriture est Ă©galement un excellent rĂ©flexe Ă  adopter, sa composition lipidique permettant notamment d’amĂ©liorer le processus de renouvellement des membranes cellulaires… (lire la suite).

Nom Latin :

Borago officinalis L.

Famille botanique : Boraginacées
Autres noms vernaculaires : Bourrache, Bourrache officinale, Boursette, Bourrage, Pain des abeilles, Langue de bƓuf, Pùre de la sueur
GĂ©ographie d’origine : Moyen-Orient
Partie de la plante & Forme : Parties aĂ©riennes, feuilles et fleurs en alimentaire, graines de la fleur pour extraction d’huile
Modes d’emploi : Usage externe, Voie orale
Principales sphĂšres d’action : Antioxydante et anti-Ăąge, Ă©molliente, adoucissante et apaisante cutanĂ©e , anti-inflammatoire.
Culture & récolte : Culture biologique, récolte manuelle
Conditionnement : Flacon en verre de 100 ml avec bouchon pression

Ce produit n’est ni un mĂ©dicament, ni un complĂ©ment alimentaire et ne peut ĂȘtre destinĂ© Ă  de l’automĂ©dication. Herborisia propose des produits naturels aromatiques et dĂ©coratifs en guise de tĂ©moignage des usages traditionnels d’herboristeries ancestrales de tribus et de civilisations anciennes. Consultez ici le contrat qui vous engage lors de l’achat d’un produit naturel chez Herborisia.

Description

Huile VĂ©gĂ©tale de Bourrache bio (100 ml), extra pure et pressĂ©e Ă  froid,  pour usage alimentaire, topique ou cosmĂ©tique…

Description botanique

La Bourrache, Borago officinalis de son nom latin, est une plante mĂ©dicinale et culinaire de la famille des BoraginacĂ©es. Provenant de Syrie, elle se rĂ©pand vite dans le bassin mĂ©diterranĂ©en, dont l’Afrique du Nord. De nos jours, elle croĂźt Ă©galement en AmĂ©rique du Nord et du Sud. Sa tige velue porte un feuillage Ă©pais et de magnifiques fleurs groupĂ©es en grappes, de couleur bleue ou rose et donnant naissance Ă  des fruits qui sont des akĂšnes. Dans chacun de ces fruits, se logent plusieurs graines de couleur noire, desquelles on obtient une huile vĂ©gĂ©tale par pression Ă  froid.

IntĂ©rĂȘt nutritionnel

Au sein du rĂšgne vĂ©gĂ©tal, l’huile vĂ©gĂ©tale de Bourrache est l’élĂ©ment qui renferme le plus d’acide gamma-linolĂ©nique, un acide gras polyinsaturĂ© Ă  chaĂźne longue de la catĂ©gorie des omĂ©ga-6. L’acide gamma-linolĂ©nique est qualifiĂ© de non-essentiel, puisque le corps humain peut le synthĂ©tiser Ă  partir d’un autre omĂ©ga-6 (essentiel, quant Ă  lui) : l’acide linolĂ©ique. Toutefois, la formation d’acide gamma-linolĂ©nique par l’organisme peut, dans certaines situations, se rĂ©vĂ©ler insuffisante.
A titre d’exemples, s’il existe des carences nutritionnelles (et plus particuliĂšrement une nourriture pauvre en acide linolĂ©nique), une sur-ingestion d’acides gras trans d’origine technologique et/ou d’alcool, un diabĂšte, un tabagisme, ou si le sujet est ĂągĂ©, il sera bienvenu d’incorporer quotidiennement de l’huile de Bourrache dans son alimentation (sans la faire chauffer, afin d’éviter qu’elle ne s’oxyde), pour compenser cette sous-production d’acide gamma-linolĂ©nique par le corps, qui pourrait notamment faire pencher la balance physiologique du cĂŽtĂ© de l’inflammation.

Vertus médicinales

L’huile de Bourrache Ă©tant riche de vertus mĂ©dicinales, que ce soit par voie interne ou en usage externe, elle fait partie des remĂšdes phytothĂ©rapeutiques Ă  intĂ©grer rĂ©guliĂšrement Ă  son hygiĂšne de vie.
Voyons donc maintenant dans quels cas il s’avĂšre particuliĂšrement intĂ©ressant de recourir Ă  l’huile de Bourrache par l’une et/ou l’autre de ces deux voies d’administration.

Au niveau de la peau

La recherche scientifique a prouvĂ© qu’un dĂ©ficit alimentaire en acides gras essentiels (dont ceux de la famille des omĂ©ga-6) Ă©tait susceptible de prĂ©cipiter les effets du vieillissement sur la peau, d’aggraver les problĂ©matiques de cicatrisation tissulaire et d’accentuer les lĂ©sions touchant l’épiderme. Ces troubles Ă©tant, fort heureusement, rĂ©versibles, ils se dissipent vite dĂšs lors que des acides gras essentiels – dont notamment l’acide linolĂ©ique (le prĂ©curseur de l’acide gamma-linolĂ©nique) -, sont incorporĂ©s dans la nourriture. De par sa forte teneur en acides gras omĂ©ga-6, l’huile de Bourrache prĂ©sente un pouvoir antioxydant, et donc anti-Ăąge, Ă©levĂ©, un effet assouplissant et tonifiant, ainsi qu’une action nourrissante sur la peau.
Il est donc judicieux de l’employer, en ingestion ou en application locale, pour parer au manque de souplesse cutanĂ©e, freiner la formation des ridules et rides et Ă©viter le dessĂšchement de la peau. Anti-inflammatoire, rĂ©gĂ©nĂ©ratrice, Ă©molliente et apaisante cutanĂ©e, elle est aussi indiquĂ©e dans la dermatite atopique, l’eczĂ©ma et le psoriasis, chez l’adulte comme chez l’enfant.

Au niveau de l’appareil cardiovasculaire

Fournir Ă  l’organisme de l’acide gamma-linolĂ©nique Ă©tant favorable Ă  la rĂ©duction de la concentration sanguine en cholestĂ©rol-LDL (si celle-ci est trop Ă©levĂ©e), ingĂ©rer rĂ©guliĂšrement de l’huile de Bourrache contribue Ă  prĂ©venir les pathologies cardio-mĂ©taboliques. Il a aussi Ă©tĂ© mis en Ă©vidence un rĂŽle positif de l’huile de Bourrache dans la lutte contre l’hypertension artĂ©rielle, dans le cadre d’une approche phytothĂ©rapeutique globale.

Au niveau du cycle féminin

L’huile de Bourrache, absorbĂ©e seule ou en alternance avec celle d’Onagre en seconde partie du cycle fĂ©minin, est d’un grand secours en cas de syndrome prĂ©menstruel, de par son activitĂ© anti-inflammatoire – ce syndrome comportant une cause inflammatoire.
Elle attĂ©nue aussi les Ă©pisodes de paroxysme allergique liĂ©s, tout comme les troubles de la peau (du type acnĂ©), de l’ongle et du cheveu associĂ©s. La teneur de l’huile de Bourrache en acide gamma-linolĂ©nique, en parant Ă  un apport alimentaire insuffisant en acides gras essentiels, permet d’éviter que la fluiditĂ© des membranes des cellules ne diminue et, donc, que les Ă©changes entre celles-ci ne soient altĂ©rĂ©s. L’acide gamma-linolĂ©nique est aussi Ă  la base de la voie de biosynthĂšse des prostaglandines, lesquelles sont Ă  l’origine d’un Ă©quilibrage de plusieurs hormones ( les oestrogĂšnes, la progestĂ©rone et la prolactine), et jouent un rĂŽle dans la sĂ©crĂ©tion de neuromĂ©diateurs au niveau de l’encĂ©phale. Tout ceci concourt Ă  ce que la prise d’huile de Bourrache puisse amoindrir les sensations douloureuses Ă©galement, que ce soit avant ou aprĂšs la menstruation.

Recommandations d'usage

En usage topique – APPLICATION Huile vĂ©gĂ©tale de Bourrache 2

Sur peau propre et lĂ©gĂšrement humidifiĂ©e (aprĂšs la douche ou le bain), appliquer le volume d’huile vĂ©gĂ©tale correspondant Ă  la surface de la zone cutanĂ©e Ă  masser, en effectuant un mouvement circulaire doux jusqu’à pĂ©nĂ©tration complĂšte du produit Ă  travers l’épiderme.

Peut ĂȘtre aussi appliquĂ©e sur la chevelure, sur les longueurs et les pointes.

Selon l’effet recherchĂ©, association possible avec une ou des huile(s) essentielle(s).

En voie orale – INGESTION Huile vĂ©gĂ©tale de Bourrache 3

Cette huile vĂ©gĂ©tale Ă©tant de qualitĂ© alimentaire (et issue de l’agriculture biologique), un usage culinaire est tout Ă  fait possible.

Pour un usage médicinal, en prendre 1 cuillÚre à café, de 1 à 3 fois par jour, au cours du repas, en cures renouvelables de 5 jours sur 7 ou de 3 semaines sur 4 (ou sur la seconde partie du cycle féminin en cas de syndrome prémenstruel).

Contre-Indications

Conservation

Cette huile vĂ©gĂ©tale Ă©tant sensible Ă  l’oxydation, elle doit ĂȘtre conservĂ©e en un lieu frais (Ă  moins de 20 °C) et Ă  l’abri de l’air et de la lumiĂšre, et ĂȘtre consommĂ©e dans les 45 jours aprĂšs ouverture.