Huile végétale de Bourrache

15,00  TTC

L’huile végétale de Bourrache, par voie interne et/ou en usage externe, est d’une efficacité certaine pour nourrir, adoucir, régénérer, assouplir, tonifier, désenflammer et s’opposer au vieillissement prématuré de la peau. Mais aussi en tant qu’optimisatrice du fonctionnement de la sphère cardiovasculaire et pour soulager les femmes sujettes au syndrome prémenstruel.
Incorporer régulièrement de l’huile de Bourrache dans sa nourriture est également un excellent réflexe à adopter, sa composition lipidique permettant notamment d’améliorer le processus de renouvellement des membranes cellulaires… (lire la suite).

Nom Latin :

Borago officinalis L.

Famille botanique : Boraginacées
Autres noms vernaculaires : Bourrache, Bourrache officinale, Boursette, Bourrage, Pain des abeilles, Langue de bœuf, Père de la sueur
Géographie d’origine : Moyen-Orient
Partie de la plante & Forme : Parties aériennes, feuilles et fleurs en alimentaire, graines de la fleur pour extraction d’huile
Modes d’emploi : Usage externe, Voie orale
Principales sphères d’action : Antioxydante et anti-âge, émolliente, adoucissante et apaisante cutanée , anti-inflammatoire.
Culture & récolte : Culture biologique, récolte manuelle
Conditionnement : Flacon en verre de 100 ml avec bouchon pression
Lot / Origine plantes / Production : LOT0012235 (18/02/23) / Chine / Royaume-Uni

Ce produit n’est ni un médicament, ni un complément alimentaire et ne peut être destiné à de l’automédication. Herborisia propose des produits naturels aromatiques et décoratifs en guise de témoignage des usages traditionnels d’herboristeries ancestrales de tribus et de civilisations anciennes. Consultez ici le contrat qui vous engage lors de l’achat d’un produit naturel chez Herborisia.

En stock

Achetez maintenant et gagnez 8 SweetPoints!

Description

Huile Végétale de Bourrache bio (100 ml), extra pure et pressée à froid,  pour usage alimentaire, topique ou cosmétique…

Description botanique

La Bourrache, Borago officinalis de son nom latin, est une plante médicinale et culinaire de la famille des Boraginacées. Provenant de Syrie, elle se répand vite dans le bassin méditerranéen, dont l’Afrique du Nord. De nos jours, elle croît également en Amérique du Nord et du Sud. Sa tige velue porte un feuillage épais et de magnifiques fleurs groupées en grappes, de couleur bleue ou rose et donnant naissance à des fruits qui sont des akènes. Dans chacun de ces fruits, se logent plusieurs graines de couleur noire, desquelles on obtient une huile végétale par pression à froid.

Intérêt nutritionnel

Au sein du règne végétal, l’huile végétale de Bourrache est l’élément qui renferme le plus d’acide gamma-linolénique, un acide gras polyinsaturé à chaîne longue de la catégorie des oméga-6. L’acide gamma-linolénique est qualifié de non-essentiel, puisque le corps humain peut le synthétiser à partir d’un autre oméga-6 (essentiel, quant à lui) : l’acide linoléique. Toutefois, la formation d’acide gamma-linolénique par l’organisme peut, dans certaines situations, se révéler insuffisante.
A titre d’exemples, s’il existe des carences nutritionnelles (et plus particulièrement une nourriture pauvre en acide linolénique), une sur-ingestion d’acides gras trans d’origine technologique et/ou d’alcool, un diabète, un tabagisme, ou si le sujet est âgé, il sera bienvenu d’incorporer quotidiennement de l’huile de Bourrache dans son alimentation (sans la faire chauffer, afin d’éviter qu’elle ne s’oxyde), pour compenser cette sous-production d’acide gamma-linolénique par le corps, qui pourrait notamment faire pencher la balance physiologique du côté de l’inflammation.

Vertus médicinales

L’huile de Bourrache étant riche de vertus médicinales, que ce soit par voie interne ou en usage externe, elle fait partie des remèdes phytothérapeutiques à intégrer régulièrement à son hygiène de vie.
Voyons donc maintenant dans quels cas il s’avère particulièrement intéressant de recourir à l’huile de Bourrache par l’une et/ou l’autre de ces deux voies d’administration.

Au niveau de la peau

La recherche scientifique a prouvé qu’un déficit alimentaire en acides gras essentiels (dont ceux de la famille des oméga-6) était susceptible de précipiter les effets du vieillissement sur la peau, d’aggraver les problématiques de cicatrisation tissulaire et d’accentuer les lésions touchant l’épiderme. Ces troubles étant, fort heureusement, réversibles, ils se dissipent vite dès lors que des acides gras essentiels – dont notamment l’acide linoléique (le précurseur de l’acide gamma-linolénique) -, sont incorporés dans la nourriture. De par sa forte teneur en acides gras oméga-6, l’huile de Bourrache présente un pouvoir antioxydant, et donc anti-âge, élevé, un effet assouplissant et tonifiant, ainsi qu’une action nourrissante sur la peau.
Il est donc judicieux de l’employer, en ingestion ou en application locale, pour parer au manque de souplesse cutanée, freiner la formation des ridules et rides et éviter le dessèchement de la peau. Anti-inflammatoire, régénératrice, émolliente et apaisante cutanée, elle est aussi indiquée dans la dermatite atopique, l’eczéma et le psoriasis, chez l’adulte comme chez l’enfant.

Au niveau de l’appareil cardiovasculaire

Fournir à l’organisme de l’acide gamma-linolénique étant favorable à la réduction de la concentration sanguine en cholestérol-LDL (si celle-ci est trop élevée), ingérer régulièrement de l’huile de Bourrache contribue à prévenir les pathologies cardio-métaboliques. Il a aussi été mis en évidence un rôle positif de l’huile de Bourrache dans la lutte contre l’hypertension artérielle, dans le cadre d’une approche phytothérapeutique globale.

Au niveau du cycle féminin

L’huile de Bourrache, absorbée seule ou en alternance avec celle d’Onagre en seconde partie du cycle féminin, est d’un grand secours en cas de syndrome prémenstruel, de par son activité anti-inflammatoire – ce syndrome comportant une cause inflammatoire.
Elle atténue aussi les épisodes de paroxysme allergique liés, tout comme les troubles de la peau (du type acné), de l’ongle et du cheveu associés. La teneur de l’huile de Bourrache en acide gamma-linolénique, en parant à un apport alimentaire insuffisant en acides gras essentiels, permet d’éviter que la fluidité des membranes des cellules ne diminue et, donc, que les échanges entre celles-ci ne soient altérés. L’acide gamma-linolénique est aussi à la base de la voie de biosynthèse des prostaglandines, lesquelles sont à l’origine d’un équilibrage de plusieurs hormones ( les oestrogènes, la progestérone et la prolactine), et jouent un rôle dans la sécrétion de neuromédiateurs au niveau de l’encéphale. Tout ceci concourt à ce que la prise d’huile de Bourrache puisse amoindrir les sensations douloureuses également, que ce soit avant ou après la menstruation.

Recommandations d'usage

En usage topique – APPLICATION Huile végétale de Bourrache 2

Sur peau propre et légèrement humidifiée (après la douche ou le bain), appliquer le volume d’huile végétale correspondant à la surface de la zone cutanée à masser, en effectuant un mouvement circulaire doux jusqu’à pénétration complète du produit à travers l’épiderme.

Peut être aussi appliquée sur la chevelure, sur les longueurs et les pointes.

Selon l’effet recherché, association possible avec une ou des huile(s) essentielle(s).

En voie orale – INGESTION Huile végétale de Bourrache 3

Cette huile végétale étant de qualité alimentaire (et issue de l’agriculture biologique), un usage culinaire est tout à fait possible.

Pour un usage médicinal, en prendre 1 cuillère à café, de 1 à 3 fois par jour, au cours du repas, en cures renouvelables de 5 jours sur 7 ou de 3 semaines sur 4 (ou sur la seconde partie du cycle féminin en cas de syndrome prémenstruel).

Contre-Indications

Conservation

Cette huile végétale étant sensible à l’oxydation, elle doit être conservée en un lieu frais (à moins de 20 °C) et à l’abri de l’air et de la lumière, et être consommée dans les 45 jours après ouverture.

Traçabilité

Lot en cours : #0012235