Huile Essentielle de Gaulthérie Odorante

8,50 

La GaulthĂ©rie CouchĂ©e (Gaultheria procumbens) est un petit arbuste de la famille des EricacĂ©es, dont l’huile essentielle extraite de ses rameaux feuillus renferment de nombreuses vertus... (lire la suite)

Nom Latin :

Gaultheria procumbens

Famille botanique : Ericacée
Autres noms vernaculaires : Gaulthérie, Thé du Canada, Thé de Terre-Neuve, Wintergreen
Partie de la plante & Forme : Rameau feuillu, huile essentielle
Culture & récolte : Culture biologique
GĂ©ographie d’origine : Canada, NĂ©pal
Principales sphĂšres d’action : Anti-inflammatoire, antalgique
Conditionnement : Fiole de 10ml avec bouchon goutte-Ă -goutte
Numéro de lot / Origine plantes/Lieu de Production : 2009HEGAU/Népal/France
Modes d’emploi : Usage externe

Ce produit n’est ni un mĂ©dicament, ni un complĂ©ment alimentaire et ne peut ĂȘtre destinĂ© Ă  de l’automĂ©dication.
Herborisia propose des produits naturels aromatiques et dĂ©coratifs en guise de tĂ©moignage des usages traditionnels d’herboristeries ancestrales de tribus et de civilisations anciennes. Consultez ici le contrat qui vous engage lors de l’achat d’un produit naturel chez Herborisia.

Achetez maintenant et gagnez 4 SweetPoints!

Description

Huile Essentielle de Gaulthérie Couchée (10mL)

La GaulthĂ©rie CouchĂ©e (Gaultheria procumbens) est un petit arbuste de la famille des EricacĂ©es, dont l’huile essentielle extraite de ses rameaux feuillus renferment de nombreuses vertus.

Un peu d’histoire


Connue depuis des siĂšcles en Chine et en AmĂ©rique du Nord. Les Canadiens la consomment en tisane, chewing-gum, pastille, et la surnomment le “Wintergreen”.

DiffĂ©rentes tribus amĂ©rindiennes canadiennes utilisent les propriĂ©tĂ©s anti-inflammatoire des “swains panacea” (macĂ©ration de feuilles de GaulthĂ©rie), ainsi que fĂ©brifuge (fiĂšvre intermittente, maladie infectieuse, migraine, blessure, sciatique, 
). Les Algonquins en mĂąchaient les feuilles comme stimulant contre la fatigue. Les Inuits confectionnaient des tisanes de feuilles contre les inflammations douloureuses, raison pour laquelle on l’appelle parfois “ThĂ© du Canada”. 

Au dĂ©but du XIXe siĂšcle, le pharmacien français Boyveau commercialisa une prĂ©paration inspirĂ©e des “swains panacea” des Iroquois, qui fut un immense succĂšs. 

Cette plante aurait un rĂŽle magique. On rĂ©pandait ses feuilles fraĂźches dans les lieux d’habitation contre les ensorcellements et les malĂ©dictions. Comme d’autres plantes, des feuilles placĂ©es sous l’oreiller protĂšgent le dormeur, puisque la GaulthĂ©rie est censĂ©e attirer les bons esprits. AprĂšs tout, si on supporte l’odeur, cela ne fait pas de mal de le penser !

Cette plante aurait Ă©tĂ© dĂ©diĂ©e Ă  Gaulthier, mĂ©decin et botaniste français du roi au Canada, oĂč les Indiens l’utilisaient en antidouleur ; Gaulthier la fit connaĂźtre Ă  LinnĂ©, cĂ©lĂšbre botaniste. 

Parente proche du Myrtillier et de la BruyĂšre, la GaulthĂ©rie est un petit arbrisseau rampant, d’oĂč son qualificatif de “couchĂ©e”. Elle pousse dans les bois et les zones humides, sablonneuses et acides d’AmĂ©rique du Nord. Il en existe plusieurs variĂ©tĂ©s, dont les compositions et propriĂ©tĂ©s sont trĂšs proches : procumbens, fragrantissima, du Yunnan.        

La composition de l’huile essentielle de GaulthĂ©rie CouchĂ©e
L’huile essentielle d’Eucalyptus radiata contient :

    • Plus d’une centaine de constituants, dont 5 salicylates (mĂ©thyle, Ă©thyle, phĂ©nyle, benzyle, p-hydroxy-mĂ©thyle), 19 alcanes, 22 monoterpĂšnes, etc…

Le salicylate de mĂ©thyle reprĂ©sente le constituant nettement majoritaire (74-99 %). L’huile essentielle de GaulthĂ©rie fait donc partie des rares huiles essentielles dites mono-molĂ©culaires, c’est-Ă -dire constituĂ©es quasi exclusivement d’une seule molĂ©cule. 

Les atouts santĂ© de l’Huile Essentielle de GaulthĂ©rie CouchĂ©e
Attention ! Nous relatons ici des vertus qui sont des extraits de recommandations (ancestrales ou plus modernes) effectuées par des herboristes, des aromathérapeutes, des naturopathes et autres médecins. Ce ne sont en aucun cas des préconisations faites par Herborisia.

Voie externe
AppliquĂ©e et massĂ©e sur les zones du corps cette huile essentielle en la diluant dans une huile vĂ©gĂ©tale (par exemple d’Arnica) en cas de :

  • Douleurs articulaires, rhumatismales
  • Entorses, tendinites, crampes, courbatures

Recommandations d'usage

En usage externe – APPLICATION Huile Essentielle de GaulthĂ©rie Odorante 1

Prudence : risque d’hypersensibilitĂ© cutanĂ©e, de dessĂšchement et de desquamation des muqueuses Ă  l’état pur.
Cette huile essentielle sera toujours diluĂ©e Ă  10 % au maximum dans une huile vĂ©gĂ©tale (soit 10 ml pour 90 ml d’huile vĂ©gĂ©tale).

Contre-indications

ToxicitĂ© aiguĂ« : faible pour la voie cutanĂ©e, nocive pour la voie orale. On considĂšre la toxicitĂ© chez l’Homme de 1,5 Ă  4,5 fois plus Ă©levĂ©e que chez l’animal. La dose lĂ©tale mĂ©diane (DL 50) est en effet estimĂ©e Ă  0,5 g/kg chez l’Homme adulte et la dose mortelle minimale Ă  0,17 g/kg chez l’enfant. En considĂ©rant qu’1 g de salicylate de mĂ©thyle est pharmacologiquement Ă©quivalent Ă  1,4 g d’acide acĂ©tylsalicylique, la dose mortelle correspondrait Ă  l’ingestion de 5 ml d’huile essentielle pour un adulte et de 4 ml pour un enfant. 

Risques spécifiques :

  • Par voie cutanĂ©e ou orale, le salicylate de mĂ©thyle diminue fortement l’agrĂ©gation plaquettaire de volontaires sains. D’oĂč des risques importants de potentialisation avec les antivitamines K et les inhibiteurs de thrombine.
  • Par voie orale, l’huile essentielle de GaulthĂ©rie peut entraĂźner une perturbation de l’équilibre acido-basique et du mĂ©tabolisme du glucose, et induire une toxicitĂ© au niveau gastrique. 
  • Par voie cutanĂ©e, risque d’irritation possible : toujours diluer ; ne pas appliquer sur des surfaces corporelles Ă©tendues. Pour un usage prolongĂ©, il est prĂ©fĂ©rable de la mĂ©langer Ă  d’autres huiles essentielles.     

Par ailleurs, son utilisation est fortement déconseillée :

  • Chez les personnes prĂ©sentant des troubles de la coagulation du sang (hĂ©mophilie, thrombopĂ©nie, 
).
  • Chez les personnes traitĂ©es par anticoagulants oraux ou par hĂ©parines (risques hĂ©morragiques par surdosage ou potentisalisation).
  • En cas de reflux gastrooesophagiens ou d’ulcĂšres digestifs.
  • Chez les personnes allergiques aux dĂ©rivĂ©s de l’aspirine ou Ă  l’aspirine elle-mĂȘme. 

Il est également recommandé de :

  • Ne pas l’appliquer sur une peau blessĂ©e ou endommagĂ©e.
  • Ne pas la couvrir avec un bandage trop serrĂ©. 
  • Ne pas l’inhaler.
  • Ne pas y ajouter une source de chaleur externe (comme un coussin Ă©lectrique chauffant), pour Ă©viter une irritation excessive, voire une brĂ»lure.
  • Dans le cas de produits sous forme liquide ou semi-liquide : appliquer uniformĂ©ment en couche mince sur la rĂ©gion atteinte jusqu’à 3-4 fois par jour ; faire pĂ©nĂ©trer et/ou masser la peau jusqu’à ce que la solution disparaisse.
  • Dans le cas de produits sous forme de compresses, de pansements ou de patchs : ne pas laisser sur la peau durant plus de 8 h.

En cas de doute, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien spécialisé en aromathérapie.

Conservation

Recommandation : A conserver Ă  l’abri de l’humiditĂ©, de la chaleur et de la lumiĂšre.

Durée de conservation : 1 an

Traçabilité

Lot en cours : 2009HEGAU