Galanga | Racines coupées

Le Galanga, également connu sous le nom de Galanga officinal, est une plante herbacée originaire d’Asie du Sud-Est, prisée pour ses propriétés médicinales. Ses rhizomes renferment des composés bénéfiques, dont des huiles essentielles aux vertus anti-inflammatoires et digestives. Utilisé en phytothérapie, il aide à soulager les troubles gastro-intestinaux et stimule la digestion, tout en apportant des bienfaits tonifiants pour l’organisme…. (lire la suite)

Nom Latin :

Alpinia officinarum

Autres noms :

Gingembre chinois, Petit Galanga, Galanga officinal

Partie de la plante & Forme : Racines séchées et coupées en petits morceaux
Origine : Chine
Sphères d’action : ORL et pulmonaire, sexuelle, digestive, articulaire, musculaire, gynécologique

Gagnez jusqu'à 9 SweetPoints.

Retrait possible dans notre boutique de Paris - 75010

🚚 Votre commande sera préparée et expédiée dès lundi.
Une fois déposée à La Poste, elle sera chez vous d'ici 2 à 3 jours. 📦📫
🎉 Livraison gratuite dès 40€ en relais colis et dès 60€ à domicile.

Description

Galanga

Plante herbacée appartenant à la même famille que la Cardamome, le Curcuma et le Gingembre, le Galanga tire son nom de l’arabe “Khoulandjan”, qui proviendrait du chinois “Liang kiang”, voulant dire “Gingembre moyen”. L’introduction du Galanga dans la pharmacopée de la médecine traditionnelle chinoise remonte donc à une époque fort lointaine puis s’est ensuite répandue entre autres dans la médecine traditionnelle Ayurvédique, Moyen-orientale et finalement occidentale.
Ses principaux bienfaits s’orienteraient vers les sphères ORL et pulmonaires, sexuelles et gynécologique mais aussi anti-inflammatoires, digestives, articulaires et musculaires.
 le Galanga diffuse une sensation de chaleur dans le corps et tonifie en cas de fatigue. Il faciliterait la digestion, atténuerait les nausées. Il agirait également sur les maux de tête ou tout comme le Gingembre sur les maux de gorge. Les maux de ventre dus  à de fortes douleurs menstruelles pourraient également être soulagé par le Galanga.

La composition et les bienfaits du Galanga…

Le Galanga, scientifiquement connu sous le nom d’Alpinia galanga, est une plante herbacée appartenant à la famille du gingembre.
Ses rhizomes renferment divers composés bioactifs, notamment  :

  • des huiles essentielles (comme le cinéole, le camphre et le pinène)
  • des polyphénols
  • des flavonoïdes
  • des composés phénoliques.

Les principaux bienfaits du Galanga sont :

  • Sphères ORL et pulmonaires : Le Galanga possède des propriétés expectorantes et anti-inflammatoires qui peuvent être bénéfiques pour les problèmes respiratoires. Il peut aider à soulager les symptômes de certaines affections des voies respiratoires.
  • Propriétés anti-inflammatoires : Les composés du Galanga, en particulier le cinéole, possèdent des propriétés anti-inflammatoires qui peuvent aider à soulager les douleurs associées à l’inflammation, notamment celles liées à l’arthrite et aux troubles musculo-squelettiques.
  • Stimulation de la digestion : Il est réputé pour stimuler la production d’enzymes digestives et faciliter la décomposition des aliments. Il favorise ainsi une digestion plus efficace et peut soulager les troubles gastro-intestinaux tels que les ballonnements, les flatulences et les indigestions.
  • Effets antibactériens et antifongiques : Certains composés du Galanga, comme le camphre, ont des propriétés antibactériennes et antifongiques.
  • Pouvoirs antioxydants : Les polyphénols et les flavonoïdes présents dans le Galanga sont des antioxydants naturels qui aident à neutraliser les radicaux libres dans le corps. Cela contribue à protéger les cellules contre les dommages oxydatifs et à soutenir le système immunitaire.
  • Tonifiant et stimulant : Le Galanga est souvent utilisé pour ses propriétés tonifiantes et stimulantes. Il peut aider à revitaliser l’organisme, à accroître l’énergie et à améliorer la concentration.
  • Sphères sexuelles et gynécologiques : Il est traditionnellement associé à des propriétés aphrodisiaques et est utilisé dans certaines cultures pour soutenir la santé sexuelle. Il est également parfois utilisé pour soulager les douleurs menstruelles et réguler les cycles menstruels.

Il est important de noter que bien que le Galanga présente de nombreux bienfaits potentiels, il est toujours recommandé de consulter un professionnel de santé avant de l’incorporer dans un régime alimentaire ou de l’utiliser à des fins médicinales, surtout si vous avez des problèmes de santé préexistants ou si vous prenez d’autres médicaments.

Un peu d’histoire et quelques anecdotes sur le Galanga…

Le Galanga a une longue histoire en tant que plante médicinale et aromatique, principalement en Asie du Sud-Est, où il est originaire.
Voici quelques éléments historiques et anecdotes intéressantes sur le Galanga :

  • Origines anciennes : Le Galanga est cultivé depuis plus de mille ans en Asie du Sud-Est, notamment en Indonésie, en Malaisie, en Thaïlande et aux Philippines. Il était particulièrement prisé dans la médecine traditionnelle ayurvédique et chinoise pour ses propriétés médicinales.
  • Épices et commerce : Au Moyen Âge, le Galanga était l’une des épices les plus populaires en Europe. Il était notamment utilisé pour aromatiser les plats, mais aussi comme remède médicinal. Son commerce florissant a contribué à établir des routes d’échanges entre l’Asie et l’Europe.
  • Utilisation médicinale : LIl a été traditionnellement utilisé pour traiter une variété de maux, notamment les troubles gastro-intestinaux, les douleurs musculaires, les infections et les problèmes respiratoires. Il a également été employé comme stimulant général pour renforcer le corps.
  • Influence dans les pratiques magiques : Dans certaines traditions de magie et de sorcellerie, le Galanga était associé à des propriétés protectrices et énergétiques. On croyait qu’il pouvait aider à éloigner les énergies négatives et à attirer la chance.
  • Déclins et redécouverte : Au fil des siècles, l’utilisation du Galanga en tant qu’épice et remède médicinal a décliné en Europe, au profit d’autres ingrédients plus accessibles. Cependant, récemment, il connaît un regain d’intérêt grâce à l’intérêt croissant pour la médecine alternative et les épices exotiques.
  • Galanga dans l’industrie cosmétique : Les extraits de Galanga sont également utilisés dans l’industrie cosmétique pour leurs propriétés antimicrobiennes et antioxydantes. On les retrouve parfois dans des produits de soin de la peau et de soins capillaires.

Le Galanga en cuisine…

C’est une épice très appréciée en cuisine, principalement dans les cuisines d’Asie du Sud-Est.

Le Galanga a une saveur unique qui combine des notes épicées, poivrées et citronnées. Il apporte une profondeur de goût aux plats et ajoute une touche parfumée distinctive.

Il est généralement utilisé sous forme de rhizome frais, mais il est parfois disponible sous forme de poudre ou de pâte dans les épiceries asiatiques spécialisées.

  • Utilisation dans les currys : C’est un ingrédient clé dans de nombreuses recettes de curry en Asie du Sud-Est. Il est souvent utilisé en combinaison avec d’autres épices comme le gingembre, la citronnelle et le piment pour créer des mélanges de saveurs complexes.
  • Soupes et bouillons : Les tranches de Galanga sont souvent ajoutées aux bouillons et aux soupes pour leur apporter une saveur riche et épicée. C’est notamment un ingrédient essentiel dans la célèbre soupe thaïe Tom Kha Gai.
  • Utilisation en marinades : Il est utilisé pour aromatiser les marinades de viande, de poisson ou de légumes. Il peut être haché finement ou écrasé pour libérer ses arômes.
  • Cuisine traditionnelle : En Indonésie, en Malaisie, en Thaïlande et dans d’autres pays de la région, le Galanga est un élément fondamental de la cuisine locale.

Utiliser du Galanga en racines coupées et séchées en cuisine nécessite quelques étapes spécifiques pour tirer le meilleur parti de son arôme et de sa saveur.
Voici un guide pour vous aider à intégrer cette épice dans vos recettes :

  • Réhydrater le Galanga : Comme il s’agit de Galanga séché, il est important de le réhydrater avant utilisation. Pour ce faire, vous pouvez soit le faire tremper dans de l’eau chaude pendant environ 30 minutes à 1 heure, soit le faire bouillir dans de l’eau pendant environ 10 à 15 minutes. Une fois réhydraté, il devrait être mou et plus facile à couper ou à écraser.
  • Couper ou écraser : Une fois réhydraté, vous pouvez le couper en fines rondelles ou le hacher finement selon les besoins de votre recette. Si vous préférez une saveur plus prononcée, vous pouvez écraser le Galanga à l’aide d’un pilon ou d’un mortier.
  • Ajouter au début de la cuisson : Il peut être utilisé dans des bouillons, des currys, des soupes et d’autres plats mijotés.
  • Retirer avant de servir : Comme le Galanga en racines coupées est assez ferme même après réhydratation, il est généralement préférable de le retirer avant de servir le plat.
  • Conserver correctement : Si vous n’utilisez pas tout le Galanga réhydraté, vous pouvez le conserver dans un contenant hermétique à l’abri de la lumière et de l’humidité pour prolonger sa durée de vie.

Il est important de noter que le Galanga séché a une saveur plus concentrée que le Galanga frais, il est donc recommandé de l’utiliser avec parcimonie. Vous pouvez ajuster la quantité selon vos préférences personnelles et le goût de votre plat.

Recommandations d'usage

Voir interne – INFUSION LONGUE Galanga | Racines coupées 3

Mettre 1 c. à café de plantes dans un filtre à tisane ou directement dans la théière, pour 1 tasse (= environ 25cl) d’eau.
Verser de l’eau bouillante, couvrir et laisser infuser de 10 à 15 minutes.
Retirer le filtre contenant les plantes ou filtrer, puis déguster à la température souhaitée 2 à 4 fois par jour;

Les cures de plantes sont généralement de 21 jours, nos cellules se régénérant pour la plupart toutes les 3 semaines, c’est la durée idéales pour agir en fond sur nos organes.

Contre-indications

Bien que le Galanga ait de nombreux bienfaits, il existe quelques contre-indications et précautions à prendre en compte :

  • Allergies : Certaines personnes peuvent être allergiques au Galanga. Si vous présentez des signes d’allergie tels que démangeaisons, éruptions cutanées, gonflements ou difficultés respiratoires après en avoir consommé, il est important d’arrêter son utilisation et de consulter un professionnel de santé.
  • Interactions médicamenteuses : Il peut interagir avec certains médicaments, en particulier ceux liés à la coagulation du sang. Si vous prenez des anticoagulants ou d’autres médicaments, consultez votre médecin ou un professionnel de la santé avant d’incorporer le Galanga dans votre régime alimentaire ou votre traitement médical.
  • Problèmes gastro-intestinaux sévères : En raison de ses propriétés stimulantes de la digestion, il peut ne pas être recommandé pour les personnes souffrant de troubles gastro-intestinaux graves, tels que les ulcères gastriques ou les maladies inflammatoires de l’intestin.
    Il est préférable de consulter un professionnel de santé avant d’en consommer.
  • Grossesse et allaitement : Il n’y a pas suffisamment de données sur l’innocuité du Galanga pendant la grossesse et l’allaitement. Par conséquent, il est recommandé d’éviter son utilisation pendant cette période, sauf sur avis médical.
  • Enfants : Il n’est généralement pas recommandé pour les jeunes enfants, en raison de sa nature potentiellement stimulante.
    Il est préférable de consulter un pédiatre avant de l’administrer à un enfant.
  • Problèmes hépatiques et rénaux : Les personnes atteintes de problèmes hépatiques ou rénaux devraient consulter un professionnel de santé avant de consommer du Galanga, car il peut influencer ces fonctions corporelles.
  • Utilisation excessive : Comme pour toute substance, l’utilisation excessive de Galanga peut entraîner des effets indésirables tels que douleurs abdominales, vomissement ou diarrhée.

Il est toujours important de consulter un professionnel de santé avant d’ajouter le Galanga à votre alimentation, en particulier si vous avez des problèmes de santé préexistants ou si vous prenez des médicaments. Ils pourront vous donner des conseils spécifiques en fonction de votre situation individuelle.

Conservation

Recommandation : A conserver à l’abri de l’humidité, de la chaleur et de la lumière.

Durée de conservation : 1 an

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Galanga | Racines coupées”