Schisandra

Les baies de Schisandra (Schisandra Chinensis), la baie aux cinq saveurs (五味子 wu wei zi) font partie des 50 “plantes supérieures” de la médecine traditionnelle chinoise. De la famille des Schisandracées, les anciens chinois l’appelaient aussi “Fruit de l’Amour” car ils la considéraient comme la plante stimulante de la libido par excellence… (lire la suite)

Nom latin :

Schisandra chinensis

Autres noms vernaculaires :

La baie aux cinq saveurs, 五味子 wu wei zi, Fruit de l’Amour

Partie de la plante & Forme : Baies séchées en morceaux
Culture & récolte : Culture organique – Récolte manuelle
Origine : Chine 🇨🇳
Principales sphères d’action : Sexualité et libido, Infections, Immuno-protection, cycle hormonal, antioxydant
Intensité des arômes : ■■■■■■■■■
Intensité des effets : ■■■■■■□□
Conditionnement : Sachet Kraft
Modes d’emploi :

Ce produit n’est ni un médicament, ni un complément alimentaire et ne peut être destiné à de l’automédication. Herborisia propose des produits naturels aromatiques et décoratifs en guise de témoignage des usages traditionnels d’herboristeries ancestrales de tribus et de civilisations anciennes. Consultez ici le contrat qui vous engage lors de l’achat d’un produit naturel chez Herborisia.

Gagnez jusqu'à 8 SweetPoints.

Retrait possible dans notre boutique de Paris - 75010

🚚 Votre commande sera préparée et expédiée dès lundi.
Une fois déposée à La Poste, elle sera chez vous d'ici 2 à 3 jours. 📦📫
🎉 Livraison gratuite dès 40€ en relais colis et dès 60€ à domicile.

Description

Schisandra

Les baies de Schisandra (Schisandra chinensis), la baie aux cinq saveurs (五味子 wu wei zi) font partie des 50 “plantes supérieures” de la médecine traditionnelle chinoise. De la famille des Schisandracées, les anciens chinois l’appelaient aussi “Fruit de l’Amour” car ils la considéraient comme la plante stimulante de la libido par excellence.

La composition des baies de Schisandra

  • Pro-vitamine A (ou β-carotène)
  • Vitamines B6, C et E
  • Oligo-éléments : germanium, sélénium, iode et zinc
  • Une trentaine de lignanes (gomisine, schisandrine, désoxyschisandrine, etc.), qui seraient à l’origine de son activité anti-toxique sur le foie
  • Des flavonoïdes, au pouvoir antioxydant
  • Des acides organiques (acide citrique, acide malique, etc.)
  • Une essence aromatique : terpénoïdes (citral, etc.) et β-chamigrène

Les atouts attribués aux baies de Schisandra

  • Adaptabilité : La baie de Schisandra est connue pour être une plante adaptogène en médecine traditionnelle chinoise, ce qui signifie qu’elle peut aider à ré-harmoniser globalement le corps en agissant de manière sélective en fonction des besoins de l’organisme. Elle contient des substances biologiquement actives qui peuvent améliorer rapidement le stress, qu’il soit physique ou psycho-émotionnel, ainsi qu’optimiser les fonctions de l’organisme en augmentant l’énergie disponible, en améliorant la résistance à l’effort, tant physique que intellectuel, et en normalisant les fonctions nerveuses, notamment au niveau de la libido.
  • Libido : La Schisandra est une plante tonifiante qui a été utilisée pendant des siècles pour ses bienfaits sur la vitalité et l’endurance. Elle aide à stimuler les cinq sens et à réduire la fatigue, ce qui en fait une herbe populaire en Chine pour améliorer l’énergie et la performance physique et mentale. De plus, les témoignages de personnes qui l’utilisent régulièrement suggèrent que la Schisandra peut contribuer à une libido saine et équilibrée.
  • Sommeil : probablement dotée de vertus neuro-sédatives et hypnotiques, la Schisandra aura toute sa place dans une synergie végétale visant à combattre l’insomnie.
  • Amélioration de la fonction hépatique : Les extraits de baies de Schisandra peuvent aider à protéger le foie contre les dommages causés par les toxines environnementales et les médicaments.
  • Renforcement du système immunitaire : L’activité immuno-modulatrice soupçonnée des baies de Schisandra pourrait stimuler le système immunitaire.
  • Transpiration : La Schisandra peut aider à réduire la transpiration excessive en réduisant l’activité des glandes sudoripares chez les personnes sujettes à l’hypersudation. En revanche, elle peut stimuler l’activité de ces glandes chez ceux qui transpirent peu, afin de favoriser une sudation suffisante et ainsi prévenir l’hyposudation. Cette action régulatrice sur la sudation peut être bénéfique pour maintenir un équilibre confortable du corps, en particulier lors de situations stressantes ou lors de l’exercice physique.
  • Ménopause : La Schisandra est aussi une plante précieuse pour la femme ménopausée. Elle pourrait s’opposer à certains désagréments de la ménopause, tels que les bouffées de chaleur, la transpiration excessive ou les palpitations cardiaques. En outre, elle possèderait une action protectrice contre les effets de la sarcopénie(*), prévenant ainsi la diminution de la force musculaire chez la femme ménopausée.

(*) Sarcopénie : perte de masse musculaire associée à une baisse de la performance et de la force musculaires, observée principalement au cours du vieillissement.

Nous vous rappelons qu’il est important de consulter un médecin avant de commencer à utiliser des plantes médicinales pour traiter des symptômes ou des maladies.

Un peu d’histoire…

La Schisandra est une liane arborescente qui est connue de la médecine traditionnelle chinoise (MTC), principalement, mais aussi des pharmacopées traditionnelles russe et japonaise, et ce, depuis des millénaires. Faisant partie des “50 plantes supérieures” de la MTC, sa baie, récoltée à l’automne et une fois séchée, était traditionnellement utilisée pour soulager la digestion et combattre la diarrhée, l’insomnie, les troubles respiratoires, les troubles cardio-vasculaires, les troubles dus à une déficience rénale et l’impuissance.

Plus généralement, les tribus de chasseurs-cueilleurs et les athlètes de sports d’endurance  y ont eu recours, durant des siècles, pour augmenter leur endurance et leur résistance physique. Les chasseurs Nanai, par exemple, un peuple de l’extrême-Est de la Russie, employaient la baie de la Schisandra, ainsi que les graines qu’elle renferme, pour améliorer la vision nocturne et atténuer la faim, la soif et l’épuisement.

Il est à noter que les propriétés de la Schisandra ont été utilisées par les soldats soviétiques au cours de la Seconde Guerre mondiale, ce qui a mené à l’initiation de recherches approfondies sur la plante.

Médecine Traditionnelle Chinoise

La baie de la Schisandra est actuellement présente dans de nombreuses préparations de la MTC. Le nom chinois de la baie séchée – Wu Wei Zi -, veut dire “Graine aux Cinq Saveurs”. En effet, la Schisandra combine les cinq saveurs de la MTC : – la peau du fruit est de saveur douce ; – la chair du fruit est de saveur aigre (ou acide) ; – les graines du fruit sont de saveur amère et piquante (ou forte) ; – tandis que le fruit entier a une saveur salée.

Cette notion est primordiale, car elle signifie que la baie de la Schisandra a le pouvoir d’harmoniser les cinq éléments de la MTC et, donc, de nourrir les cinq organes correspondants : – la saveur douce correspond à l’élément Terre et à l’organe Rate ; – la saveur aigre correspond à l’élément Bois et à l’organe Foie ; – la saveur amère correspond à l’élément Feu et à l’organe Cœur ; – la saveur piquante correspond à l’élément Métal et à l’organe Poumon ; – la saveur salée correspond à l’élément Eau et à l’organe Rein.

  • La saveur douce harmonise, humidifie et nourrit le corps. Elle est souvent indiquée dans des cas de carence, de douleurs chroniques et de manque de coordination entre la rate et l’estomac.
  • La saveur aigre absorbe, retient et consolide les liquides et l’énergie du corps. Elle est donc indiquée pour lutter contre les troubles comme la diarrhée, la miction, l’hypersudation, les saignements (métrorragie(*), etc.).
  • La saveur amère enlève l’humidité et, surtout, évacue la chaleur se trouvant dans le corps, ce qui est intéressant si celle-ci est en excès. Elle pouvait être utilisée pour diminuer les inflammations mais aussi calmer la constipation et aider à réduire les insomnies.
  • La saveur piquante disperse et fait circuler le Qi (ou énergie vitale) et le sang. Elle est donc indiquée dans des cas de douleur articulaire ou tout autre trouble dû à la stagnation du Qi. Par ailleurs, elle amène le Qi et les liquides vers l’extérieur, engendrant la transpiration. Ceci est particulièrement intéressant – lorsque la nature de l’aliment est chaude -, pour évacuer le froid pervers. Il s’agit bien souvent de la saveur des plantes médicinales.
  • La saveur salée ramollit les grosseurs comme les kystes, les nodules superficiels, les grosseurs abdominales.

(*) Métrorragie : saignement vaginal survenant en dehors des règles.

Recommandations d'usage

 

Voir interne – INGESTION Schisandra 3

Incorporer 1 c. à café rase dans de l’eau, du jus de fruit ou de légume, du smoothie, de la soupe, de la purée de fruit ou de légume, du yaourt (végétal), du lait (végétal), du miel ou tout autre aliment semi-solide (pas trop chaud).
Consommer de 1 à 2 fois par jour, en cures renouvelables de 5 jours sur 7 ou 3 semaines sur 4.

Les cures de plantes sont généralement de 21 jours. Nos cellules se régénérant pour la plupart toutes les 3 semaines, c’est donc la durée idéale pour agir en profondeur.

Conservation

Recommandation : A conserver à l’abri de l’humidité, de la chaleur et de la lumière.

Durée de conservation : 1 an

Contre-indications

Déconseillée aux personnes souffrant de reflux gastro-œsophagien, d’hyper-acidité gastrique, d’ulcère gastro-duodénal, d’hypertension artérielle, d’oesophagite par reflux, d’épilepsie.

-Contre indiquée chez la femme enceinte / allaitante

 

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Schisandra”