Klip Dagga / Wild Dagga – Leonotis leonurus | PĂ©tales

(4 avis client)

De son vrai nom Leonotis leonurus, cette magnifique fleur aux subtils pĂ©tales et pistils rouges-orangĂ©s est une plante sacrĂ©e des africains et amĂ©rindiens. UtilisĂ©e Ă  l’origine lors de rites et autres cĂ©rĂ©monies divinatoires elle est surtout connue et utilisĂ©e de nos jours comme substitut au cannabis. Elle procurerait les mĂȘmes genres d’effets que le cannabis mais de façon attĂ©nuĂ©e… (lire la suite)

Nom Latin : Leonotis leonurus
Autres noms : Klip Dagga, Oreille de Lion, Queue de Lion, Léonotis à feuilles de Népéta, Shandilay, Granthiparani
Partie de la plante : Pétales séchés
Origine : Afrique du Sud
Principales sphĂšres d’action : CrĂ©ativitĂ©, euphorie, calmant, substitut lĂ©gal au Cannabis, ORL-toux, FiĂšvres & douleurs, anti-inflammatoire, gynĂ©cologique, psychique, hĂ©patique, cardiaque, pancrĂ©atique, musculaire

Gagnez jusqu'Ă  30 SweetPoints.

Retrait possible dans notre boutique de Paris - 75010

🚚 Votre commande sera prĂ©parĂ©e et expĂ©diĂ©e dĂšs aujourd'hui.
Une fois dĂ©posĂ©e Ă  La Poste, elle sera chez vous d'ici 2 Ă  3 jours. đŸ“ŠđŸ“«
🎉 Livraison gratuite dùs 40€ en relais colis et dùs 60€ à domicile.

Description

Wild Dagga / Klip Dagga

Le Klip Dagga (Leonotis nepetifolia) et le Wild Dagga (Leonotis leonurus) sont deux plantes jumelles. Cette magnifique fleur au subtils pĂ©tales et pistils rouges-orangĂ©s est une plante sacrĂ©e des africains et amĂ©rindiens. UtilisĂ©e Ă  l’origine lors de rites et autres cĂ©rĂ©monies divinatoires elle est surtout connue et utilisĂ©e de nos jours comme substitut au cannabis. Elle procurerait des effets identiques Ă  ceux du cannabis.

Effets psychoactifs du Wild Dagga

Le Wild Dagga est souvent recherchĂ© et utilisĂ© en raison de ses propriĂ©tĂ©s psychoactives. Ces effets sont notamment ce qui lui a valu une place dans certaines pratiques traditionnelles et rituels au fil des siĂšcles. De plus, en raison de certains effets relaxants qu’il peut procurer, le Wild Dagga est parfois considĂ©rĂ© comme un substitut au cannabis, bien que leurs profils chimiques et leurs effets soient distincts.

1. Sensation de détente :

L’un des effets les plus couramment rapportĂ©s par les utilisateurs du Wild Dagga est une profonde sensation de dĂ©tente. Contrairement Ă  d’autres substances psychoactives, le Wild Dagga tend Ă  offrir une expĂ©rience plus douce, contribuant Ă  un Ă©tat d’apaisement sans provoquer de sensations Ă©crasantes.

2. Euphorie légÚre :

Certaines personnes ayant consommĂ© Wild Dagga ont dĂ©crit une euphorie douce et lĂ©gĂšre. Cette euphorie est souvent dĂ©crite comme un sentiment de bonheur ou une amĂ©lioration de l’humeur, plutĂŽt que comme une montĂ©e intense.

3. Altération de la perception :

Dans certains cas, les consommateurs ont signalé une légÚre altération de la perception, notamment une sensibilité accrue aux couleurs et aux sons. Cela peut varier selon la dose et la préparation de la plante.

Autres bienfaits du Wild Dagga

  • Anti-inflammatoire

Des Ă©tudes prĂ©liminaires ont suggĂ©rĂ© que le Wild Dagga pourrait possĂ©der des propriĂ©tĂ©s anti-inflammatoires. Cela pourrait le rendre bĂ©nĂ©fique pour traiter diverses affections associĂ©es Ă  l’inflammation, telles que l’arthrite ou certaines affections cutanĂ©es.

  • Antioxydant

Les antioxydants jouent un rĂŽle essentiel dans la protection du corps contre les dommages des radicaux libres. Certains composĂ©s prĂ©sents dans le Wild Dagga ont montrĂ© un potentiel antioxydant, offrant ainsi un intĂ©rĂȘt supplĂ©mentaire pour la santĂ© gĂ©nĂ©rale et le bien-ĂȘtre.

  • Soulagement de la douleur

Traditionnellement, le Wild Dagga a Ă©tĂ© utilisĂ© pour soulager diverses douleurs, notamment les maux de tĂȘte, les douleurs menstruelles et plus encore. Bien que des Ă©tudes complĂ©mentaires soient nĂ©cessaires, certaines recherches suggĂšrent que la plante pourrait avoir des propriĂ©tĂ©s analgĂ©siques.

Quelle est la durée et intensité des effets du Wild Dagga ?

La durĂ©e et l’intensitĂ© des effets psychoactifs peuvent varier considĂ©rablement d’une personne Ă  l’autre, en fonction de facteurs tels que la dose, la mĂ©thode de prĂ©paration, et la tolĂ©rance individuelle. En gĂ©nĂ©ral, les effets du Wild Dagga tendent Ă  ĂȘtre plus doux et de plus courte durĂ©e que ceux de substances psychoactives plus puissantes.

 

Quelle différence entre le wild dagga et le klip dagga ?

Le Wild Dagga (Leonotis leonurus) et le Klip Dagga (Leonotis nepetifolia) sont deux plantes étroitement apparentées de la famille des Lamiaceae. Elles sont souvent confondues en raison de leur similitude botanique et de leurs effets. Cependant, il existe quelques différences :

  • Wild Dagga (Leonotis leonurus) : C’est un arbuste pĂ©renne originaire d’Afrique du Sud avec des fleurs tubulaires orange vif souvent regroupĂ©es en boules le long de la tige.
  • Klip Dagga (Leonotis nepetifolia) : C’est Ă©galement un arbuste pĂ©renne mais ses es fleurs tubulaires sont d’une couleur orange plus pĂąle et disposĂ©es de maniĂšre plus Ă©parse  le long de la tige.

Alors que les deux plantes contiennent des composĂ©s ayant des effets psychoactifs, il y a une croyance courante voulant que le Wild Dagga puisse ĂȘtre plus puissant que le Klip Dagga. Certains utilisateurs affirment ressentir des effets plus intenses avec le Wild Dagga. Cependant, il est crucial de noter que ces affirmations ne sont pas solidement appuyĂ©es par des preuves scientifiques, et l’expĂ©rience peut varier considĂ©rablement d’une personne Ă  l’autre.

Un peu d’histoire


Leonotis vient du grec “leƍn”, qui signifie “lion”, et de “otis”, qui veut dire “oreille”, faisant ainsi allusion Ă  la criniĂšre du lion. Nepetifolia renvoie Ă  la ressemblance entre la feuille de la plante et celle du Calament NĂ©pĂ©ta. HerbacĂ©e appartenant Ă  la mĂȘme famille que la Menthe, le Romarin et le Thym, la plante est plus connue sous le nom de Queue de Lion et, dans l’univers du Cannabis, comme la Klip Dagga (“Dagga” provient du mot khoĂŻkhoĂŻ (1) “Dachab”, signifiant “Cannabis”).
Ses propriĂ©tĂ©s mĂ©dicinales et lĂ©gĂšrement psychoactives la rapprocheraient en effet du Cannabis. Avec l’avantage de ne pas se trouver dans la mĂȘme catĂ©gorie lĂ©gale que le Cannabis sativa.
Dans les CaraĂŻbes, la Klip Dagga est baptisĂ©e “Shandilay” et, en Inde, “Granthiparani”.
De par la couleur rouge orangĂ©e et l’effet, reconnu, euphorisant et lĂ©gĂšrement neuro-sĂ©datif de son pĂ©tale, la Klip Dagga est facilement reconnaissable.
La Klip Dagga est originaire de l’Afrique – mais prĂ©sente sur la quasi-totalitĂ© de la planĂšte -, et est trĂšs rĂ©pandue dans le Sud et l’Est du continent, puisque des tribus – les Xhosa et les Zulu -, y ont recours dans leurs rituels. Le vĂ©gĂ©tal a longtemps Ă©tĂ© considĂ©rĂ© comme un porte-bonheur permettant d’éloigner les cobras et de soigner leurs morsures.
Des chamans mexicains en utilisaient dans leurs potions secrùtes ou en fumaient avec d’autres plantes, comme le Tabac.
En Afrique centrale, la Klip Dagga Ă©tait employĂ©e comme infusion relaxante, et ce n’est qu’au XVIIe siĂšcle qu’elle a fait son apparition en Europe.   

Tout au long de l’Histoire, les tradipraticiens l’ont administrĂ© par voie cutanĂ©e (par le biais d’onguent) ou orale (sous forme de tisane des feuilles, tiges, semences, inflorescences), pour purifier le sang et traiter les furoncles, l’eczĂ©ma, les dĂ©mangeaisons cutanĂ©es, les blessures, les hĂ©morroĂŻdes, les maux de tĂȘte, l’hypertension artĂ©rielle, les refroidissements, la bronchite, la grippe, le rhume, la toux, l’asthme, les douleurs pectorales, les douleurs menstruelles (2), la tuberculose, le diabĂšte, la constipation comme la diarrhĂ©e, les troubles des reins et de la vessie, la lĂšpre, les rhumatismes (dont l’arthrite), les crampes musculaires, l’hĂ©patite, la jaunisse, l’obĂ©sitĂ©, les cancers. Feuilles et fleurs Ă©taient mĂȘme fumĂ©es pour calmer les douleurs dues Ă  l’épilepsie. Et, au-delĂ  des morsures de cobra, on recourait aussi Ă  la Klip Dagga pour soulager des piqĂ»res d’araignĂ©es. La Klip Dagga avait du succĂšs partout oĂč elle se trouvait. Au fil du temps, elle est devenue une alternative particuliĂšrement populaire au Cannabis, prohibĂ© sur une large partie de la planĂšte du fait de l’étroitesse d’esprit de certains ou pour sa mauvaise rĂ©putation dans nos sociĂ©tĂ©s sclĂ©rosĂ©es. La Queue de Lion renfermerait un Ă©lĂ©ment prĂ©sentant des propriĂ©tĂ©s similaires (mais en plus lĂ©ger) Ă  celles de la substance psychotrope du Cannabis, le TĂ©traHydroCannabinol, d’oĂč la popularitĂ© grandissante de la dĂ©nomination de Klip Dagga. Dans les annĂ©es 1930, a Ă©tĂ© isolĂ©e la lĂ©onurine, un alcaloĂŻde contenu dans le Leonurus sibiricus, de la mĂȘme famille que la Klip Dagga et originaire de la partie sibĂ©rienne de la Chine – la Mongolie -, mais prĂ©sente dans le monde entier. Ainsi, l’alcaloĂŻde hydrosoluble Ă  l’origine de la ressemblance de la Klip Dagga avec le Cannabis (et le THC qu’il contient) est la lĂ©onurine.

Le gouvernement chinois avait portĂ© un grand intĂ©rĂȘt Ă  la molĂ©cule, puisqu’à la fin des annĂ©es 1990, des chercheurs Ă©taient parvenus Ă  la synthĂ©tiser, afin de mener des investigations sur son indication dans des troubles gynĂ©cologiques. Toutefois, la maniĂšre dont cette synthĂšse a Ă©tĂ© faite n’a jusqu’ici jamais Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ©e. De plus, les vertus anti-inflammatoire et antalgique de la Klip Dagga ont dĂ©jĂ  Ă©tĂ© Ă©tudiĂ©es chez l’animal. 

(1) Les KhoĂŻkhoĂŻ (officiellement, les “Hottentots”) sont un peuple nomade de chasseurs-cueilleurs de l’Afrique du Sud et de la Namibie.
(2) En cas de douleurs menstruelles, il serait bon de la combiner avec l’Absinthe, l’AngĂ©lique, le Calamintha, la Calea zacatechichi, la Damiana, le Globe du soleil, le Galanga, la Laitue vireuse, le “Lotus Bleu“, la Maca et/ou le Shatavari.

La composition de la Klip Dagga

La Klip Dagga contient principalement :
– des flavonoĂŻdes (en particulier de nombreux dĂ©rivĂ©s de l’apigĂ©nine et de la lutĂ©oline) et d’autres composĂ©s phĂ©noliques ;
– des diterpĂšnes labdanes (plus d’une vingtaine) ;
– des glycosides iridoĂŻdes ;
– des alcaloĂŻdes (dont la lĂ©onurine) ;
– des saponines ;
– une essence aromatique.

Les constituants de cette derniĂšre sont diversifiĂ©s en fonction de l’origine gĂ©ographique des Ă©cotypes : des sesquiterpĂ©noĂŻdes pour les Ă©cotypes de l’Europe et de l’Afrique du Nord ; des monoterpĂ©noĂŻdes et des sesquiterpĂ©noĂŻdes pour les Ă©cotypes de l’Afrique du Sud ; des monoterpĂ©noĂŻdes et des composĂ©s phĂ©noliques pour les Ă©cotypes de l’Inde du Sud.
Ce sont, par exemple : para-cymĂšne, limonĂšne, ÎČ-ocimĂšne, Îł-terpinĂšne, terpinolĂšne, ÎČ-bourbonĂšne, ÎČ-cubĂ©bĂšne, ÎČ-caryophyllĂšne (*), oxyde de caryophyllĂšne, α-humulĂšne, germacrĂšne D, bicyclogermacrĂšne, spathulĂ©nol.

(*) Le ÎČ-caryophyllĂšne est un terpĂšne contenu en abondance aussi dans les huiles essentielles de la Cannelle, du Giroflier, du Houblon, de l’Origan, du Poivre noir, du Romarin et
 du Cannabis !    


Les atouts santé de la Klip Dagga

Par voie interne

  • SphĂšre psychique
    Tout comme pour Leonotis leonurus – dĂ©nommĂ© “Wild Dagga” -, la feuille et la fleur de Leonotis nepetifolia sont fumĂ©es, traditionnellement, seules ou en mĂ©lange avec du Tabac, comme substitut du Cannabis, par les peuples africains – tels que les KhoĂŻkhoĂŻ -, car elles sont dites lĂ©gĂšrement narcotiques et euphorisantes. Parfois, elles sont Ă©galement dĂ©crites comme porteuses de crĂ©ativitĂ© et d’une expĂ©rience sensorielle d’écoute et de tranquillitĂ©. Pour ce qui est de l’univers onirique, la Klip Dagga jouit aussi d’une bonne rĂ©putation, puisqu’elle est connue pour faciliter les rĂȘves agrĂ©ables et tendre Ă  les rendre plus lucides. On peut aussi bĂ©nĂ©ficier de ces propriĂ©tĂ©s par le biais de la vaporisation, ou en sirotant une tasse d’infusion de pĂ©tales de 5 Ă  10 min (Ă  raison d’1 c. Ă  cafĂ© pour 25 cl d’eau).
    Que ce soit en vaporisation ou Ă  fumer, l’idĂ©al est de recourir Ă  un ratio de 20 % de Klip Dagga pour 80 % de notre substitut au Tabac “MĂ©lange Framboisier & Bouillon Blanc”, ou de Cannabis.– Pour des actions narcotique et tranquillisante potentialisĂ©es, la Klip Dagga pourrait ĂȘtre combinĂ©e Ă  l’Ashwagandha, Ă  l’AspĂ©rule odorante, au Basilic sacrĂ©, Ă  la Calea zacatechichi, au Globe du soleil, au Kanna, Ă  la Laitue vireuse, le “Lotus Bleu”, Ă  la Nigelle, Ă  la Schisandra et/ou au Shatavari.
    – Pour un effet euphorisant plus prononcĂ©, elle pourrait ĂȘtre associĂ©e Ă  l’Ashwagandha, au Basilic sacrĂ©, Ă  l’Herbe du tigre, au Kanna, au “Lotus Bleu”, Ă  la Maca, Ă  la Rhodiola et/ou au Shatavari.
    – Pour accentuer son bienfait sur la crĂ©ativitĂ©, il conviendrait de la “synergiser” Ă  la Calea zacatechichi et au Kanna.
    – Pour une expĂ©rience sensorielle d’écoute dĂ©cuplĂ©e, vous pourriez y adjoindre le Basilic sacrĂ©, la Calea zacatechichi, la Herbe du tigre, le “Lotus Bleu” et/ou la Schisandra.
    – Pour la dimension onirique, certains la marient au Basilic sacrĂ©, Ă  la Calea zacatechichi, au “Lotus Bleu” et/ou au Shatavari.
  • Autres usages
    Des investigations pharmacologiques récentes ont mis en lumiÚre ses propriétés :
    – hĂ©pato-protectrice
    – cardio-protectrice
    – anti-diabĂ©tique
    – anti-inflammatoire
    – anti-nociceptive (ou “antidouleur”)
    – anti-microbienne
    – anti-oxydante
    – antihelminthique
    – anti-spasmodique
    – anti-carcinogĂ©nique
    La Klip Dagga serait  Ă©galement un inhibiteur de l’histamine ce qui la rend utile en cas d’allergies (dont l’asthme d’origine allergique), et de l’acĂ©tylcholine.

Recommandations d'usage

Voie interne – INFUSION Klip Dagga / Wild Dagga - Leonotis leonurus | PĂ©tales 1

Mettre les fleurs dans un filtre Ă  tisane (plutĂŽt qu’une boule de mĂ©tal afin de ne pas les oxyder) ou directement dans la thĂ©iĂšre.
Verser de l’eau bouillante, couvrir et laisser infuser de 5 Ă  10 minutes.
Retirer le filtre contenant les plantes ou filtrer, puis déguster à la température souhaitée.

Voie interne – INHALATION Klip Dagga / Wild Dagga - Leonotis leonurus | PĂ©tales 2

Effriter en petits morceaux et copeaux à incorporer dans un autre mélange ou pur en vaporisateur ou pour combustion.

Conservation

Conserver Ă  l’abri de l’humiditĂ©, de fortes chaleurs et de la lumiĂšre.
Durée de conservation : 1 an

Contre-indications

Les informations fournies sur ce produit sont donnĂ©es titre informatif et reposent sur des traditions et usages traditionnels en herboristerie. Elles ne doivent pas ĂȘtre interprĂ©tĂ©es comme des conseils mĂ©dicaux ni remplacer une prescription ou un avis mĂ©dical. Consultez un professionnel de la santĂ© pour valider tout usage thĂ©rapeutique.

4 avis pour Klip Dagga / Wild Dagga – Leonotis leonurus | PĂ©tales

  1. Yannick, (client confirmé)

    Un chouette moment de relaxation en perspective 😉

  2. Joseph, (client confirmé)

    Produit de bonne qualitĂ© mais la provenance pourrait ĂȘtre plus locale…

    • Herborisia

      Bonjour,

      Merci pour votre retour sur le Wild Dagga.
      Cela nous fait plaisir d’entendre que vous l’apprĂ©ciez.

      Nous comprenons vos préoccupations sur la provenance et essayons toujours de privilégier un sourcing de proximité.
      NĂ©anmoins, certaines plantes ne poussent pas sous notre climat et nous devons voyager un peu pour se rapprocher du milieu d’origine de la plante.

  3. Arnaud, (client confirmé)

    Livraison rapide !

  4. Louise, (client confirmé)

    Top, les pétales sont trÚs beaux!

Ajouter un Avis